Face cachée de la Lune : la Chine publie une photo à 360 degrés de la surface

, modifié à
  • A
  • A
Lune, chine crédit : AFP PHOTO / CHINA NATIONAL SPACE ADMINISTRATION - 1280
La photo de la Lune envoyée par la sonde spatiale montre un paysage gris et parsemé de cratères. © AFP
Partagez sur :

La sonde chinoise Chang'e-4 a envoyé un cliché à 360° de la face cachée de la Lune sur laquelle elle a aluni le 3 janvier dernier.

La sonde lunaire chinoise a envoyé depuis la face cachée de la Lune une impressionnante photo panoramique de son lieu d'arrivée, montrant un paysage gris et parsemé de cratères.

Un robot sur la Lune. La mission Chang'e-4 a réussi le 3 janvier le premier alunissage en douceur de l'histoire sur cet hémisphère de la Lune qui tourne le dos en permanence à la Terre. Il s'agit d'une étape cruciale de l'ambitieux programme spatial chinois. Un petit robot téléguidé à roues Yutu-2 ("Lapin de Jade 2") a quitté l'atterrisseur et évolue sur la surface lunaire afin d'y réaliser des analyses.

Une photo à 360°. Un appareil photo installé sur la sonde Chang'e-4 a pris un cliché publié vendredi par l'agence spatiale chinoise CNSA (China National Space Administration). L'image panoramique à 360 degrés montre une surface lunaire grise, une partie de la sonde et le petit robot avec les marques laissées par ses roues. "Les chercheurs ont terminé l'analyse préliminaire de la topographie de la surface lunaire autour du site d'alunissage en se basant sur l'image prise par l'appareil photo", a indiqué la CNSA.

Lune, sonde chinoise crédit : CHINA NATIONAL SPACE ADMINISTRATION (CNSA) VIA CNS / AFP - 1280

Tout le matériel est dans "un état stable". La sonde Chang'e-4, le Lapin de Jade 2, ainsi que le satellite Queqiao chargé de renvoyer les informations sur Terre "sont dans un état stable et tous les programmes se déroulent comme prévu", précise le communiqué. Le petit robot téléguidé de 140 kilogrammes a repris son activité jeudi après avoir été mis en veille plusieurs jours afin d'éviter les températures extrêmement chaudes qui régnaient sur la surface lunaire. C'est la deuxième fois que la Chine envoie un engin explorer la Lune après le premier rover Yutu ("Lapin de jade") en 2013.

Les + lus