Médicaments, cicatrisation... les bons réflexes à adopter face à la varicelle

  • A
  • A
La varicelle touche généralement l'enfant en bas âge. 3:20
La varicelle touche généralement l'enfant en bas âge. © Wikimedia Commons
Partagez sur :
La varicelle est une infection virale très fréquente chez l'enfant, sans gravité dans l'immense majorité des cas. Mais entre les poussées de fièvre et les démangeaisons, elle peut être difficile à vivre pour les plus jeunes. Sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed liste les gestes à mettre en place.

Les enfants l'attrapent tous, ou presque. La varicelle fait partie de ces infections virales infantiles très fréquentes, auxquelles il est difficile d'échapper, car elle est extrêmement contagieuse. Mais la varicelle est également bénigne dans la plupart des cas, du moins à condition d'appliquer quelques règles élémentaires. Jeudi, dans Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1, le médecin généraliste Jimmy Mohamed fait le tour des gestes à adopter si votre enfant l'a contractée.

Pourquoi les médecins interdisent la prise d'ibuprofène ou d'aspirine pendant la varicelle ?

"D'une façon générale, on ne prescrit pas d'ibuprofène ou d'aspirine, ni un autre anti-inflammatoire durant une infection virale, quelle qu'elle soit, et en particulier avec la varicelle. On pense en effet que ces médicaments sont à l'origine de certains troubles neurologiques lorsqu'ils sont ingérés pendant une infection virale sérieuse, cutanée notamment, comme la varicelle. Donner un anti-inflammatoire, de type aspirine ou ibuprofène, peut conduire à une atteinte neurologique et hépatique grave que l'on appelle le syndrome de Reye, et qui est potentiellement mortel. Donc, par principe de précaution, évitez l'ibuprofène (Advil) et l'aspirine sans avis médical, et encore plus en période de varicelle !

En cas de poussée de fièvre, que donner à mon enfant ?

Il n'y a pas de risque de complications avec une prise de paracétamol. Mais rappelons que pendant la varicelle, il y a peu ou pas de fièvre. Un enfant qui a la varicelle dépasse rarement les 38,5°. La fièvre ne dure jamais plus de 48 heures. En revanche, si votre enfant à plus de 39° de fièvre et que celle-ci persiste, il peut s'agir d'une surinfection, comme une otite. Elle accompagne souvent la varicelle en raison de la baisse des défenses immunitaires. Il existe aussi une atteinte pulmonaire de la varicelle, nécessitant des antibiotiques. Donc si votre enfant tousse en même temps, n'hésitez pas à reconsulter votre généraliste.

Peut-on appliquer quelque chose pour accélérer la cicatrisation des boutons ?

Aujourd'hui, on ne met plus rien sur les boutons de varicelle. Autrefois, on utilisait aussi de l'éosine pour les assécher. Mais l'éosine colore les boutons en rouge, ce qui empêche de voir certaines infections. Toutefois, il existe désormais de l'éosine transparente, qui vous permettra de surveiller l'évolution cutanée de la maladie. Évitez également les douches ou les bains trop longs. Coupez les ongles de votre enfant très courts, pour éviter qu'il n'abîme ses boutons. Et n'hésitez pas à les désinfecter s'ils paraissent un peu suspects, un peu rouge, car ils peuvent se surinfecter.

Et pour ce qui est de la démangeaison, qu'est ce qu'on peut leur donner ?

Souvent, le petit enfant ne sait pas se gratter, et la varicelle va être pour lui source d'inconfort et de frustration. À l'inverse, quand ils sont plus grands, ils ont tendance à beaucoup trop se gratter. On pourra leur donner des sirops antihistaminiques qui ont peu ou pas d'efficacité - le mécanisme de la varicelle n'étant pas un mécanisme allergique - mais qui agiront comme un placebo. Et puis leur léger effet sédatif permettra à l'enfant de dormir un peu mieux et donc de se gratter un peu moins.

La varicelle reste un mal bénin pour l'enfant. Et pour l'adulte ?

À l'âge adulte, la varicelle est très mal tolérée. Elle est source de surinfections et même d'atteintes neurologiques. Raison pour laquelle, à partir de 12 ans, on peut vous proposer une vaccination contre la varicelle si vous ne l'avez jamais eue."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed