Petit-déjeuner : ce repas est-il vraiment indispensable ?

, modifié à
  • A
  • A
Environ 30 % des enfants ne prennent pas de petit-déjeuner ou un petit-déjeuner insuffisant. 2:48
Environ 30 % des enfants ne prennent pas de petit-déjeuner ou un petit-déjeuner insuffisant. © Pixabay
Partagez sur :
Raphaël Gruman, nutritionniste, invité vendredi au micro de Mélanie Gomez sur Europe 1 nous aide à comprendre pourquoi le petit-déjeuner est un repas important dans la journée et quels sont les aliments à privilégier.

Le petit-déjeuner est-il vraiment le plus important repas de la journée ? Faut il préférer le pain beurré ou les céréales ? Et que faire si mon enfant rechigne à manger ? Vendredi, au micro de Mélanie Gomez sur Europe 1, le nutritionniste Raphaël Gruman se met à table et répond à toutes les questions que l'on se pose sur le petit-déjeuner. 

Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée ?

Oui et non. Le petit-déjeuner est une bonne base pour équilibrer au mieux tous les repas de la journée. Mais un adulte peut s'en passer à condition d'équilibrer ses repas du midi et du soir et de ne pas faire l'impasse sur un autre repas principal. Le risque, c'est la prise de poids car il n'est pas rare dans une même journée de zapper le petit-déjeuner, de manger sur le pouce le midi et de faire un dîner beaucoup trop copieux. 

A défaut de manger le matin, il est recommandé de boire une boisson chaude ou un verre d'eau de façon à s'hydrater car lorsque l'on est déshydraté notre cerveau fonctionne moins bien. Nos facultés intellectuelles - concentration, mémorisation- vont alors diminuer.

Et pour les enfants, c'est la même chose ? Faut il les forcer à manger ?

Environ 30 % des enfants ne prennent pas de petit-déjeuner ou un petit-déjeuner insuffisant. C'est embêtant car les enfants ont au moins besoin d'une base énergétique pour permettre au cerveau de bien fonctionner. Ils ont des réserves moins importantes que l'adulte et des besoins de mémorisation et de concentration plus importants. 

Pour autant, il ne faut pas les forcer à petit-déjeuner car le but n'est pas de les dégoûter. Il faut plutôt essayer de trouver des astuces comme par exemple les réveiller 5 minutes plus tôt le matin. De cette façon, ils ne commencent pas la journée dans le stress, celui de préparer son sac et de partir à l'école par exemple, ce qui peut couper l'appétit. On peut aussi leur donner un petit verre d'eau au réveil ce qui va permettre d'ouvrir le système digestif. 

Qu'est-il recommandé de manger le matin ? 

Le mieux est de prendre une source de glucide par exemple du pain. On le prend plutôt complet pour avoir un maximum de céréales et donc de fibres. Or, ce sont ces fibres qui permettent de tenir le plus longtemps possible dans la matinée, c'est ça qui apporte la satiété. 

Sur le pain, on peut consommer du jambon, du fromage, des œufs pour ceux qui aiment bien. L'avantage de ce petit-déjeuner protéiné est d'apporter plus de satiété et d'éviter le coup de faim en milieu de matinée. On peut aussi manger du beurre, de la confiture voire de la pâte à tartiner si ce n'est pas tous les jours car cette pâte contient des acides gras saturés comme le beurre et du sucre comme la confiture. On peut se permettre d'avoir quelque chose d'un petit peu gras le matin car on aura toute la journée pour éliminer cet apport calorique. 

Enfin, on peut essayer de consommer des fruits pour avoir un maximum de fibres et des vitamines.

Un jus de fruit peut-il faire l'affaire ?

Il faut mieux éviter. Les jus de fruits industriels sont classés dans la même catégorie que les sodas. Mais ce n'est pas non plus une bonne idée de boire un jus de fruit pressé tous les jours. Pour un verre de jus, il vous faut trois oranges. Vous allez donc récupérer en un verre le sucre de trois fruits sans toutefois bénéficier des fibres car celles-ci se trouvent dans la pulpe. 

Les céréales sont-elles recommandées pour les enfants ? 

Les céréales sont beaucoup plus sucrées que le pain même si les industriels commencent à faire des efforts en intégrant un peu plus de fibres dans leurs produits. Mais le problème des céréales, au delà de leur teneur en sucres, est qu'elles ne calent pas. Pour autant mieux vaut un enfant qui mange des céréales qu'un enfant qui ne mange rien. Pour éviter la petite faim à dix heures, l'astuce est de leur proposer en complément un fruit frais découpé en quartiers ou une compote.

Europe 1
Par Clémence Olivier