Masque, ski, sommeil… Six conseils pour bien prendre soin de ses yeux

  • A
  • A
Pixabay Oeil Yeux 5:35
Les yeux sont un organe qu'il convient de protéger pour éviter certaines pathologies. Photo d'illustration. © PublicDomainPictures / Pixabay
Partagez sur :
Invité de l'émission "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, mardi après-midi, l'ophtalmologue Damien Gatinel a abordé plusieurs problématiques liées à la santé oculaire. Le chef de service à la Fondation Rothschild en a profité pour livrer quelques conseils pratiques pour garder ses yeux en bonne santé.

"Les yeux sont un organe dont il faut se soucier pour préserver ses fonctions" : tel est le message martelé, au micro d'Europe 1, par le chirurgien ophtalmologue Damien Gatinel. Dans l'émission Sans Rendez-vous, mardi après-midi, le chef de service à la Fondation Rothschild a répondu à plusieurs questions sur la santé oculaire et donné des astuces pour protéger ses yeux des petites agressions du quotidien.

Boire pour éviter la déhydratation

Dans la chambre postérieure de l'œil se trouve un gel, le vitré. "Il remplit l'intérieur de l'œil, tandis que la rétine est la tunique qui tapisse la paroi postérieure à l'intérieur", le tout dans un environnement humide, explique Damien Gatinel. "Il faut boire régulièrement pour éviter de déshydrater le vitré", insiste le spécialiste, car "il peut se déshydrater et causer des problèmes, comme des décollements de rétine. C'est un peu plus fréquent l'été." 

Ne pas oublier d'ajuster son masque

Certaines personnes ont parfois "des problèmes liés au masque", assure le chef de service de l'établissement parisien. "La vue, bien sûr, mais c'est surtout le fait que quand l'air est expiré, il passe vers le haut et dessèche la surface des yeux. C'est pour ça qu'on voit des patients qui nous consultent en disant qu'ils ont les yeux secs en ce moment." Comment y remédier ? Il faut "bien ajuster le masque et le rendre étanche sous les yeux, par exemple", répond Damien Gatinel. 

Se faire examiner régulièrement

Certaines maladies ont également des répercussions sur les yeux. "L'œil est un carrefour où on peut observer beaucoup de maladies, parce qu'il y a du cartilage qui est la paroi de l'œil, du tissu neurologique qui est la rétine et des vaisseaux sanguins", détaille le professionnel, qui affirme qu'"on peut voir de l'hypertension artérielle et du diabète au fond de l'œil. C'est pour ça qu'il est important de faire un examen de temps en temps. Parfois, l'ophtalmologue découvre une hypertension artérielle en regardant le fond de l'œil."

Il y a par ailleurs "deux problèmes" dans l'expression oculaire du diabète : "Le plus important, c'est la rétinopathie diabétique, qui est une fuite des capillaires endommagés par le diabète. On voit donc des petites fuites au fond de l'œil. Il y a aussi la cataracte qui apparaît un peu plus précocement chez le diabétique." 

Soigner l'ergonomie au travail

De nombreux salariés sont invités à travailler depuis chez eux en raison de l'épidémie de coronavirus. Pour eux, comme pour ceux qui se rendent chaque jour au bureau, "si on passe sa journée sur un écran, il n'est pas inutile d'avoir des lunettes filtrantes ou un écran qui lui même coupe un peu la lumière bleue", observe le chef de service à la Fondation Rothschild.

"Il faut avoir un poste de travail pensé pour pouvoir accueillir un travailleur d'écran au fil de la journée", poursuit-il. "Cela suppose une distance, une hauteur par rapport aux yeux, aux épaules, etc. Évidemment, "avoir des fenêtres qui permettent de temps en temps de faire une petite pause et de regarder au loin pour reposer ses yeux" est un avantage. "Toutes les 20 minutes, on recommande de regarder au loin", explique le spécialiste. 

Éviter à tout prix de se frotter les yeux

Se frotter trop souvent les yeux peut provoquer un keratocône, une pathologie qui correspond à un amincissement et un durcissement de la cornée, élément de seulement un demi-millimètre d'épaisseur. Et la position de sommeil a un impact direct sur la pression mise sur l'œil.

"On a publié un article, récemment, où on a réalisé que les gens qui dorment sur le ventre ou sur le côté, avec un appui de la tête dans l'oreiller, ont beaucoup plus de kératocônes que la population des patients qui dorment sur le dos", assure le spécialiste. Il y a plusieurs hypothèses à cela, comme le frottement de l'oreiller ou le poids de la tête sur l'œil, qui est de plus de 12 kg. "Il faut dormir sur le dos et mettre des protections oculaires si on a des keratocônes."

Penser aux lunettes à la montagne

Les vacances approchent, Noël n'est plus si loin… Des précautions particulières sont à adopter en période hivernale, surtout pour ceux qui se rendent à la montagne. "Il est crucial que les enfants et les adultes portent des protections adaptées, en particulier en environnement montagneux", insiste Damien Gatinel. Là-bas, "en plus de la lumière solaire intense, il y a la réflexion sur les surfaces couvertes de neige", ce qui occasionne une "double exposition". "Il faut avoir des lunettes qui recouvrent bien. Les lunettes conçues pour les sports alpins et les sports de montagne sont particulièrement recommandées", conclut-il.