Forte baisse du nombre de fumeurs en France : "Un signal encourageant"

, modifié à
  • A
  • A
"Fiscalité, aides aux fumeurs et lutte contre le lobby pro-tabac cela fonctionne" pour lutter contre le tabac, estime Clémence Cagnat-Lardeau, directrice de l'Alliance contre le tabac. 1:47
"Fiscalité, aides aux fumeurs et lutte contre le lobby pro-tabac cela fonctionne" pour lutter contre le tabac, estime Clémence Cagnat-Lardeau, directrice de l'Alliance contre le tabac. © Europe 1
Partagez sur :
Clémence Cagnat-Lardeau, directrice de l'Alliance contre le tabac s'est félicitée, mardi sur Europe 1, de la forte baisse du nombre de fumeurs en 2017. Maintenant, "il faut confirmer l'essai", estime-t-elle.
INTERVIEW

"C'est énorme. C'est vraiment un signal encourageant". Mardi, au micro de Raphaëlle Duchemin, dans Europe 1 bonjour, Clémence Cagnat-Lardeau, directrice de l'Alliance contre le tabac s'est félicitée de voir le nombre de fumeurs baisser. En 2017, un million de Français ont arrêté la cigarette, selon des chiffres du ministère de la Santé diffusés lundi. "Fiscalité, aides aux fumeurs et lutte contre le lobby pro-tabac cela fonctionne et c'est ce qu'on dit depuis des années", décrypte-t-elle tout en précisant qu'entre 2002 et 2004, une baisse de 1,8 million de fumeurs avait également été constatée après de fortes augmentations des prix. 

Un plan tabac depuis 2014. "On avait beaucoup de retard international. En 2012, un rapport de la Cour des comptes fustigeait des politiques disparates", rappelle la directrice de l'Alliance contre le tabac. "Finalement, le plan cancer numéro 3 et le gouvernement Hollande ont décidé de mettre en place un plan contre le tabac et depuis 2014 grâce au ministère de la Santé de Marisol Touraine, en prenant des mesures et en les coordonnant on arrive à un résultat qui satisfait les acteurs de santé", s'enthousiasme-t-elle ajoutant qu'il est désormais nécessaire de "confirmer l'essai".

Un effet paquet neutre. L'une des tendances est la baisse parmi les hommes de 18-24 ans et les femmes de plus de 55 ans. Pour la directrice de l'Alliance contre le tabac, cela s'explique de deux façons : "On est passé de campagne de communication pour le tabac à des campagnes de marketing social avec la mise en place du mois sans tabac depuis 2016 qui vise à aider les fumeurs à arrêter de fumer", détaille Clémence Cagnat-Lardeau. Aussi, "on voit bien que le paquet neutre, une mesure décriée par le lobby pro-tabac, a un impact sur les jeunes générations. Il permet de décrédibiliser le tabac".

 

Europe 1
Par Clémence Olivier