"Fausses routes" : voici les bons gestes si quelqu'un s'étouffe à table

, modifié à
  • A
  • A
Toux tousser 3:40
Si la personne tousse, il faut la laisser faire. © Pixabay
Partagez sur :
Tous les jours dans la chronique "Les maux du quotidien", le docteur Jimmy Mohamed fait le point sur une maladie ou un pépin de santé. Ce jeudi, il nous explique les gestes à faire en cas de fausse route, si un proche avale de travers et s’étouffe. 
DÉCRYPTAGE

Dans la rubrique "Les maux du quotidien" dans Sans Rendez-vous, le docteur Jimmy Mohamed fait tous les jours le point sur ces petits bobos du quotidien qui peuvent pourrir la vie. Ce jeudi, il s'intéresse à la "fausse route", quand on avale de travers : comment réagir, aider la personne et éviter qu'elle ne s'étouffe ?

"L'étouffement arrive souvent pendant le repas. Normalement, lorsque vous mangez, vous allez avaler et ça va passer dans l'œsophage. Mais il est possible de faire une fausse route parce que vous mangez trop vite ou avez avalé un trop gros morceau, et l'aliment va se coincer dans la trachée, dans les voies respiratoires. Donc tout d'un coup, l'air ne passe plus.

Laisser tousser

Quand l'air ne passe plus il y a deux possibilités : soit la personne va se mettre à tousser, elle va être gênée, mais il faut la laisser tranquille. On ne la touche pas, on l'encourage puisque la toux est un mécanisme de défense qui va permettre d'expulser tranquillement le petit aliment qui est coincé.

5 grandes claques dans le dos

Soit elle ne produit aucun son, elle n'arrive plus à parler, met ses mains au niveau de sa gorge, a les yeux qui deviennent rouges, les lèvres qui deviennent bleues.... Dans ce cas-là, il y a urgence :  on met cinq grandes tapes dans le dos, la main ouverte, le plat de la main entre les deux omoplates et avec le patient qui est un peu penché en avant. On y va de bon cœur car il n'y a aucun risque de casser une côte. Au contraire, vous allez lui sauver la vie.

Manœuvre de Heimlich

Il faut faire la manœuvre de Heimlich, découverte en 1974 par le docteur Heimlich. Ce chirurgien thoracique était dans une maison de retraite lorsqu'il a vu un des résidents manger un hamburger et faire une fausse route. C'est là que le docteur Heimlich a créé cette technique assez intuitive : il s'est mis derrière le patient, l'a enlacé avec ses deux mains et, avec son poing fermé, a appuyé juste en-dessous du sternum, au niveau de l'estomac. Il a fait cinq grandes compressions, en venant appuyer avec son autre main pour augmenter la pression intrathoracique pour faire expulser le petit morceau.

Si jamais ce n'est pas possible, par exemple car le patient est obèse ou inconscient, vous pouvez le mettre sur une table, la tête penchée en avant, avec le torse un peu en avant et vous mettez les cinq grandes claques dans le dos.

Enfin, si la personne fait du bruit et s'il y a du sang, on le laisse tousser et surtout, on appelle les secours.

Et pour un bébé ?

On fait la même chose dans le dos : à partir de 1 ou 2 ans, vous pouvez le mettre sur l'avant-bras ou sur votre jambe, le ventre contre la cuisse, et vous mettez d'abord cinq grandes tapes qui vont permettre d'expulser le petit objet. Et puis on peut retourner l'enfant et faire des petites compressions pour expulser l'aliment coincé.

Le mieux étant de faire une formation premiers secours, ce qu'on appelle la formation PSC1, qui dure dix heures, mais qui vous permettra de vous en souvenir tout le restant de votre vie."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed