Coronavirus : est-on dans les clous de la feuille de route du gouvernement ?

, modifié à
  • A
  • A
"Tous les signaux sont au vert mais il faut rester extrêmement prudent", estime un proche du ministre de la Santé Olivier Véran. 1:40
"Tous les signaux sont au vert mais il faut rester extrêmement prudent", estime un proche du ministre de la Santé Olivier Véran. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/POOL/AFP
Partagez sur :
L'amélioration se poursuit dans les services de réanimation, même si la barre des 28.000 morts a été franchie dimanche. Des chiffres suivis de très près par le gouvernement et les épidémiologistes, après une semaine de déconfinement.

A J+7 depuis le début du déconfinement, le gouvernement et surtout les épidémiologistes surveillent l’évolution de l’épidémie de coronavirus au plus près. Quels sont les premiers indicateurs, après une semaine ? Est-on dans les clous de la feuille de route fixée par le Premier ministre Edouard Philippe ? "Tous les signaux sont au vert mais il faut rester extrêmement prudent", assure un proche du ministre de la Santé Olivier Véran. Et ce n’est pas l’apparition de 25 foyers épidémiques en une semaine qui contredit cette tendance, si bien évidemment ces clusters sont maîtrisés.

Sous les 1.000 nouvelles contaminations

Dans son plan de déconfinement, Edouard Philippe avait fixé un seuil à ne pas franchir : 3.000 nouveaux cas par jour. Depuis la semaine dernière, on reste sous la barre des 1.000 contaminations quotidiennes. On n’a même jamais dépassé les 700.

Autre indicateur à surveiller, le R0 (le nombre moyen de personnes qu’un malade contamine). Il est actuellement de 0,6. L’épidémie repartira s’il dépasse 1. Si on regarde les tests, beaucoup plus nombreux depuis une semaine, moins de 2% sont positifs : là aussi c’est encourageant.

Pas de flambée des appels au Samu

Enfin, un indicateur est suivi comme le lait sur le feu : les appels au Samu, ils indiquent presque en temps réel l’évolution de l’épidémie. Avec ce suivi, on peut prévoir le nombre d’admissions en réanimation dans une semaine. Et pour l’instant, les centres de régulation du 15 n’ont constaté "aucune flambée" depuis la semaine dernière.

"Mais pour avoir une vision encore plus précise, il faudra attendre la semaine prochaine", nous confie un épidémiologiste. Car il ne faut pas oublier la période d’incubation, et pour le Covid-19, il peut s’écouler 14 jours entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes.