Crèmes solaires : le prix et la mention bio ne sont pas forcément gage de qualité

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans son étude publiée vendredi, l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir assure qu'un prix élevé et une mention bio ne sont pas forcément des gages d'efficacité pour les crèmes solaires.

Les crèmes solaires les plus efficaces ne sont pas forcément les plus chères ni les bio, comme le montre l'étude de l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir publiée vendredi. Les spécialistes ont passé au crible 20 produits parmi lesquels ceux de marques distributeurs et autres crèmes bio.

Le prix n'est pas forcément un critère de qualité

"Cette étude place en haut du classement la crème solaire la moins chère des 20 produits testés. C'est une crème solaire "Cien" [Sun Spray solaire enfant 50+], une marque de Lidl, qui coûte 7 euros le flacon de 250 mL", a expliqué Gaëlle Landry, spécialiste des produits cosmétiques pour l'association, au micro d'Europe 1. "Elle est très efficace et ne renferme pas de perturbateurs endocriniens ni d'allergènes contrairement à des crèmes plus chères." 

Car l'UFC-Que choisir s'est attachée à deux critères : l'efficacité, la présence de composés considérés comme suspects. Parmi les produits testés, deux crèmes renferment des perturbateurs endocriniens comme le dioxyde de titane ou l'oxyde de zinc - des nanoparticules qui évitent la texture pâteuse et collante de la crème.

Les crèmes bio ne protègent pas suffisamment des UVA

L'étude porte aussi sur des produits bio dont la certification n'est pas forcément un gage de qualité ni d'efficacité. "La difficulté avec des formulations qui utilisent uniquement des filtres minéraux [comme les crèmes solaires bio], c'est que l'on a du mal à atteindre des niveaux de protection élevés", décrit encore Gaëlle Landry.

En queue du classement, on trouve donc la crème "50+ Baby & Kids Neutral sans parfum" d'Eco Cosmetics et "Nature Sun 50 enfants spray solaire" d'Acorelle. Ces produits ne filtrent pas suffisamment les UVA responsables des cancers de la peau.

Les bons élèves, après la crème "Cien" sont l'"Idéal soleil 50+ spray douceur enfants" de Vichy et la "50+ enfants Anthelios Dermo-Pediatrics" de La Roche-Posay.