Covid : les adolescents anorexiques ont-ils plus de risques de développer une forme grave ?

  • A
  • A
À partir du 15 juin, la vaccination contre le coronavirus sera ouverte à l'ensemble des adolescents de 12 à18 ans. (Image d'illustration) 1:39
À partir du 15 juin, la vaccination contre le coronavirus sera ouverte à l'ensemble des adolescents de 12 à18 ans. (Image d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Comme le rappelle le docteur Jimmy Mohamed au micro d'Europe 1, aucune étude ne tend à démontrer que les personnes anorexiques présentent un risque supplémentaire de développer une forme grave du Covid-19. Mais la fragilité de leur condition physique invite à redoubler de prudence. Le médecin leur recommande donc de se faire vacciner.
DÉCRYPTAGE

Les soignants, notamment dans les services de réanimation, ont beaucoup insisté ces derniers temps sur la fragilité vis-à-vis du coronavirus des personnes en surpoids ou en situation d'obésité. Mais qu'en est-il des personnes très maigres, comme celles qui souffrent d'anorexie ? Lundi, dans Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed répond à un père qui s'interroge sur la nécessité de faire vacciner sa fille, atteinte d'anorexie.

La question de Jérôme, auditeur d'Europe 1

"On n'arrête pas de dire que les personnes obèses ou en surpoids ont plus de risques de faire des formes graves du Covid-19. Qu'en est-il pour les gens qui sont anorexiques ? Ma fille l'est, est-ce qu'elle doit se faire vacciner même si elle est jeune ?"

La réponse de Jimmy Mohamed

"Dans l'état actuel des connaissances, et sauf nouveau variant, il n'y a pas de sur-risque si jamais vous êtes maigre ou si jamais vous souffrez d'anorexie. En revanche, on peut imaginer que vous êtes probablement un peu plus fragile. À titre personnel, je n'attendrais pas de savoir s'il y aura ou non des effets indésirables de la maladie ou une forme grave sur ces personnes, et je pense que la solution la plus raisonnable reste la vaccination. 

Quand les adolescents pourront-ils se faire vacciner ?

Tous les adolescents âgés de 12 ans et plus pourront se faire vacciner à partir de ce mercredi 15 juin, sans critère de pathologie. Pour l'instant, on peut vacciner à 16, 17 et 18 ans révolus, les personnes qui ont des maladies graves, sans l'autorisation des deux parents. À partir du 15 juin, il faudra une autorisation parentale des deux parents signée, avec la présence d'un des deux parents au centre de vaccination."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed