CARTE - Coronavirus : le nombre de cas et d'hospitalisations région par région

, modifié à
  • A
  • A
La carte mise en ligne par le gouvernement permet de suivre l'évolution du nombre de cas chaque jour.
La carte mise en ligne par le gouvernement permet de suivre l'évolution du nombre de cas chaque jour. © Capture d'écran
Partagez sur :
Le gouvernement a mis en ligne une carte permettant de consulter en direct le nombre de contaminations au coronavirus mais aussi de patients hospitalisés, rentrés chez eux ou décédés, région par région ou département par département. L'outil, permettant de choisir la date, est disponible pour suivre l'évolution de la propagation de l'infection. 

"Les 15 premiers jours d'avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s'écouler" dans la crise du coronavirus en France : s'exprimant lors d'une conférence de presse pour répondre aux questions des Français, le Premier ministre Edouard Philippe s'est montré grave, samedi. Au cours de cet exercice de pédagogie, le chef du gouvernement a aussi présenté une carte mise en ligne par l'exécutif pour suivre l'évolution de l'épidémie sur le territoire.

180 décès à Paris vendredi

Disponible sur le site du gouvernement, cette carte permet de choisir un échelon régional ou départemental et une date, afin d'observer la propagation du Covid-19 sur le territoire. Elle précise, à chaque fois, le nombre de patients contaminés, ceux qui sont hospitalisés, ceux qui sont en réanimation, ceux qui sont décédés, ceux qui sont rentrés chez eux.

A l'échelle nationale, la visualisation cartographique permet de constater l'importance des foyers de l'Est et de la région parisienne où étaient recensés, respectivement, 3290 et 5793 hospitalisations, vendredi. A Paris, dans les dernières 24 heures, 180 personnes étaient décédées à l’hôpital après avoir contracté le coronavirus, vendredi.

Si le nombre de cas recensé dans l'Est est légèrement inférieur à celui de la région parisienne, le nombre de décès est en revanche plus important. Au total, 657 personnes ont succombé dans les hôpitaux de l'Est contre 578 dans les hôpitaux parisiens.

"Le combat ne fait que commencer"

Fait inquiétant, selon les données présentées par cette carte interactive, au quotidien le nombre de nouvelles hospitalisations est deux à trois fois supérieur à celui des "retours à domicile", dans toutes les régions. La pression sur les établissements de santé semble amenée à s'intensifier encore.

"Je veux vous dire les choses avec clarté et franchise : le combat ne fait que commencer", a martelé Edouard Philippe samedi. Le Premier ministre s'est félicité d'un "effort collectif", "d'abord celui des soignants, admirables, courageux, engagés", "mais aussi l'effort remarquable de ceux qui, en deuxième ligne, assurent la continuité de la vie de la nation".