Coronavirus : à Marseille, le dépistage généralisé, la chloroquine testée

, modifié à
  • A
  • A
queue IHU Marseille Timone / Nathalie Chevance 1:45
L'IHU de Marseille teste désormais tous les patients "fébriles" présentant des symptômes du covid-19, qui font la queue devant l'hôpital. © Nathalie Chevance / Europe 1
Partagez sur :
Le professeur Didier Raoult dirige l''institut hospitalo-universitaire méditerranée de Marseille, et défend depuis des semaines l'utilisation de la chloroquine, un antipaludéen, pour traiter le coronavirus. Depuis dimanche, l'hôpital propose aussi le dépistage systématique du virus pour les patients "fébriles", au contraire des consignes officielles.

Dans une très longue file d'attente devant l'IHU à Marseille, on peut voir depuis quelques jours des patients le plus souvent fébriles, gantés, masqués, qui viennent se faire dépister du coronavirus avec un simple carte vitale. Le résultat du test est communiqué sous 72 heures; une initiative en totale contradiction avec les consignes de confinement. C'est aussi ici que l'on teste l'hydroxychloroquine, associé à un antibiotique, traitement désormais proposé aux patients infectés.

"Comment éradiquer une épidémie si l'on ne fait pas de dépistage ?"

Parmi eux la députée des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, toujours sous traitement. Après quatre jours d'hospitalisation, elle est rentrée chez elle. "Cela fait des semaines que le professeur Raoult propose une solution pour lutter contre le covid-19. Dès que je suis rentrée à l’hôpital j'ai pris ce traitement après avoir subi une batterie d'examens (sang, urine, examen cardiaque). Tout ce qu'il propose a déjà été expérimenté et testé", assure-t-elle.

"Alors, peut-être qu'il a eu raison avant les autres, mais moi je pose la question différemment : comment éradiquer une épidémie si l'on ne fait pas de dépistage ?", s'interroge encore la députée. "On a les équipes scientifiques pour tester, c'est un problème de logistique, d''organisation"

 

Lancement de l'essai clinique européen

Dépistage et traitement à l'hydroxychloroquine, meilleur moyen de lutter contre le coronavirus ? Un essai clinique au niveau européen a justement été lancé hier, les médecins de l'IHU restant persuadés que c'est pour le moment le meilleur traitement.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Séverine Mermilliod