Taxe d'habitation : les 20% des ménages les plus riches pourraient continuer à la payer

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans "Le Grand Rendez-vous" dimanche, Bruno Le Maire a ouvert la voie à une discussion autour de l'acquittement de la taxe d'habitation par les 20% de ménages les plus riches. Ils seraient ainsi exclus de la réforme.

La suppression de la taxe d'habitation pour les 20% des ménages les plus riches pourra faire partie des sujets de discussion lors du grand débat qui va s'ouvrir avec les Français. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire en a fait l'annonce dimanche au Grand Rendez-vous Europe1/CNews/Les Echos. Le gouvernement laisse ainsi la porte ouverte à une exclusion des ménages les plus aisés du bénéfice de la réforme.

 

Rappelons qu'en application d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la taxe d'habitation doit être supprimée en trois étapes (avec une baisse d'un tiers à chaque fois) pour 80% dès ménages. La première étape est intervenue en 2018. Pour garantir la constitutionnalité de la réforme, le gouvernement avait annoncé fin 2017 que les 20% des ménages les plus aisés y auraient droit, eux aussi, à la fin du quinquennat.

C'est donc ce point qui va être soumis au débat, en réponse à l'exigence d'une plus grande justice fiscale formulée par les "gilets jaunes".