Présidence LR dans les Yvelines : les deux concurrents déposent des recours

, modifié à
  • A
  • A
L'élection doit avoir lieu les 13 et 14 octobre.
L'élection doit avoir lieu les 13 et 14 octobre. © SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Partagez sur :
Les deux candidats à la succession de David Douillet dans le département des Yvelines ont formé des recours auprès du parti, à quelques semaines de l'élection.

Les deux candidats à la présidence de la fédération LR des Yvelines ont formé des recours auprès des instances du parti, après des informations de presse faisant état d'une "explosion" du nombre d'adhérents dans la circonscription de l'un d'eux, Pierre Bédier, a-t-on appris jeudi auprès des intéressés.

Le nombre d'adhérents a étrangement bondi. La vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France Alexandra Dublanche, proche de la présidente Valérie Pécresse, seule adversaire du président du conseil départemental Pierre Bédier, soutenu par le patron des LR Laurent Wauquiez, a indiqué à l'AFP avoir saisi jeudi les instances du parti pour qu'elles contrôlent "la sincérité de la liste des adhérents". L'hebdomadaire Marianne, tout comme Le Canard Enchaîné, avait ces derniers jours fait état d'un "nombre d'adhésions (ayant) bizarrement explosé ces derniers mois dans la huitième circonscription des Yvelines, celle de Mantes-la-Jolie", fief de Pierre Bédier qui a été maire de la ville pendant huit ans.

L'une dénonce "des pratiques politiques d'un autre temps". Selon Marianne, le nombre d'adhérents aurait bondi de "168 adhérents fin 2017" à "609" ces jours-ci. Soit "plus de 262%" d'augmentation, note le journal. Alexandra Dublanche avait notamment dénoncé auprès du Canard Enchaîné l'adhésion au parti de "dix nouveaux adhérents avec le même mail ou la même adresse". "Des pratiques politiques d'un autre temps", avait-elle ajouté. "Si ces faits sont avérés, c'est très grave. J'ai donc saisi la Haute autorité pour contrôler la sincérité de la liste des adhérents LR dans les Yvelines et faire toute la lumière sur ces faits", a-t-elle indiqué à l'AFP jeudi.

Son adversaire parle de "médiocres accusations". Pierre Bédier n'a, lui, pas souhaité commenter les informations parues dans la presse. Mais il a tenu à rassurer les adhérents de la fédération dans un courriel daté de mercredi, dont l'AFP a obtenu copie. Parlant de "médiocres accusations" et d'"affirmations malhonnêtes" relevant "d'une volonté délibérée de nuire", il a indiqué avoir lui aussi adressé un "recours à la Haute autorité des Républicains afin de faire toute la lumière sur la divulgation de nos fichiers à des journalistes et d'engager les actions de protection nécessaires". "Ceux qui font tout pour déstabiliser notre mouvement doivent savoir que je n'accepte pas que l'on tente de semer le trouble dans notre famille politique par des calomnies injurieuses et blessantes", a-t-il ajouté.

Qui pour remplacer David Douillet ? Dans le département des Yvelines, traditionnellement ancré à droite, LR compte à ce jour quelque 4.600 adhérents. L'élection doit avoir lieu les 13 et 14 octobre, pour remplacer le président sortant David Douillet qui ne se représente pas. Pierre Bédier a obtenu 534 parrainages pour pouvoir s'y présenter, Alexandra Dublanche 367.