Plainte contre Alexis Kohler : le parquet national financier ouvre une enquête

, modifié à
  • A
  • A
Alexis Kohler 1280
L'Élysée a défendu Alexis Kohler, évoquant des "soupçons infondés". © Patrick KOVARIK / AFP
Partagez sur :
Le parquet national financier a ouvert une enquête lundi suite à une plainte de l'association Anticor contre le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler.

Le parquet national financier a confirmé lundi matin avoir ouvert une enquête suite à la plainte déposée par Anticor contre le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, vendredi. L'association anticorruption le soupçonne de "prise illégale d'intérêt", "trafic d'influence" et "corruption passive".

Vérifications du respect des règles. Des investigations sont menées afin de "vérifier si les règles relatives à la mise en disponibilité des agents publics ont bien été respectées" dans ce dossier, indique le PNF dans son communiqué, expliquant qu'Alexis Kohler "aurait pu traiter des dossiers intéressant" MSC lorsqu'il était à l'Agence des participations de l'État et à Bercy. Cette enquête a été ouverte "à la suite de la publication de plusieurs articles de presse", précise le PNF sans faire référence à la plainte de l'association anticorruption Anticor.

"Soupçons infondés". L'Élysée a indiqué lundi que son secrétaire général avait "pris note" de la plainte déposée contre lui par l'association Anticor, qui repose sur "des soupçons totalement infondés jetés sur lui à l'évidence en raison de ses fonctions". "C'est bien volontiers qu'Alexis Kohler communiquera au parquet l'ensemble des documents prouvant sa conduite respectueuse du droit dans toutes les circonstances de son parcours professionnel", précise la présidence.

"Cette plainte s'appuie sur des articles de presse de Mediapart qui contiennent de nombreuses et graves erreurs factuelles", selon la présidence. "Alexis Kohler a toujours tenu sa hiérarchie informée de ses liens personnels avec l'entreprise MSC. Il s'est systématiquement déporté de toutes les décisions ayant trait à cette entreprise et sa hiérarchie informée a naturellement veillé au conflit d'intérêt potentiel. Dans toutes les fonctions qu'il a occupées à l'Agence des participations de l'Etat (APE), à Bercy et à l'Élysée", ajoute-t-elle. Âgé de 45 ans, Alexis Kohler est le bras droit d'Emmanuel Macron à l'Elysée depuis l'élection présidentielle de mai 2017.