Municipales : à Marseille, les alliances pour le second tour ont commencé

, modifié à
  • A
  • A
Michèle Rubirola 1:42
A Marseille, le premier tour du scrutin municipal a été marqué par une surprise qui porte les couleurs du Printemps Marseillais. © AFP
Partagez sur :
Au lendemain d'un premier tour marqué par le coronavirus, l'abstention massive et des incidents, la ville de Marseille créée la surprise. La liste de gauche du Printemps Marseillais arrive en tête, devant Martine Vassal, candidate LR et dauphine de Jean-Claude Gaudin. Le RN arrive en troisième place. 

A Marseille, le premier tour du scrutin municipal a été marqué par une surprise, qui porte les couleurs du Printemps Marseillais. La liste d’union de la gauche portée par Michèle Rubirola arrive en tête des suffrages avec 23,44% des voix. Méconnue du grand public il y a encore quelques semaines, la tête de liste, ex-Les Verts, a réussi à mobiliser les électeurs du Parti socialiste au Parti communiste, en passant par la France Insoumise. Forte de cette avance, Michèle Rubirola appelle le président de la République, Emmanuel Macron, à créer les conditions pour qu’un second tour ait lieu dimanche prochain.

 

En attendant, les tractations ont commencé. Europe Ecologie les Verts, emmené par Sébastien Barles (8,10%), qui avait décidé de faire cavalier seul au premier tour, se dit prêt à une alliance pour "mettre fin au système qui a détruit Marseille".  

>> Retrouvez tous les résultats des élections dans votre commune ici

L'alliance impossible entre Martine Vassal et Bruno Gilles

Martine Vassal, dauphine de Jean-Claude Gaudin qui arrive deuxième avec 22,32% des voix, croit encore à la victoire contre "l'ultra gauche", mais dans son camp une alliance avec le dissident LR Bruno Gille est hautement improbable. Ce dernier a d’ailleurs publié un communiqué pour appeler à voter pour "combattre les listes de Martine Vassal et Stéphane Ravier"

 

"Je n'ai jamais vu ce qu’il s’est passé. On est passé par des fausses procurations, des intimidations. Tous les candidats ont déposé une plainte contre les hommes de main de Martine Vassal. Cela rend une discussion quasi-impossible", affirme le candidat dissident. 

L'autre surprise de ce scrutin est la contre performance du candidat RN Stéphane Ravier (19,45% des voix). Il explique sa troisième place par une abstention historique de 70% dans la cité phocéenne. 

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Mathilde Durand