Manon Aubry (LFI) sur la question migratoire : "Il faut accueillir et en même temps, aider à la racine"

, modifié à
  • A
  • A
Manon Aubry, EUrope 1, 1280 2:40
© Europe 1
Partagez sur :
Invitée du "Grand Rendez-Vous" dimanche, la tête de liste LFI aux élections européennes a tenu à rappeler que "migrer est une souffrance". Elle appelle à "agir sur les causes des migrations forcées".
INTERVIEW

La question migratoire est centrale dans la campagne des européennes. Pour Manon Aubry, tête de liste de La France insoumise aux élections européennes, "notre humanité la plus élémentaire" nous "impose" d'accueillir les réfugiés "avec la plus grande dignité". "Migrer est une souffrance. Quand on fuit une guerre, quand on fuit le changement climatique, on l’a rarement choisi. En tout cas, on en souffre", a-t-elle tenu à rappeler lors du Grand Rendez-Vous Europe 1/CNews/Les Echos dimanche.

Manon Aubry estime donc que "cela ne sert à rien de renforcer" les politiques anti-migratoires : "Vous pouvez mettre toutes les barrières, toutes les barricades que vous voulez, il y a déjà un grand fossé qui s'appelle la mer Méditerranée. Vous allez juste créer plus de morts à vos pieds."

"Il faut agir sur les causes des migrations forcées"

Elle a par ailleurs appelé à "agir sur les causes des migrations forcées" : "Il faut accueillir et en même temps, aider à la racine, c’est-à-dire lutter contre le changement climatique, lutter contre les accords économiques inégaux qui maintiennent en sous-développement un certain nombre de pays dans le monde entier et notamment dans les pays du sud."

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau