L’offensive de la Turquie en Syrie "met en cause notre appartenance à l’Otan", estime Adrien Quatennens

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour le député LFI du Nord, la difficulté qu’éprouve la France face à l’offensive menée par l’armée turque contre les Kurdes en Syrie devrait amener notre pays à quitter l’Otan pour "retrouver une forme d’indépendance".
INTERVIEW

L’offensive de la Turquie contre les Kurdes dans le nord de la Syrie se poursuit mardi, sans que les indignations des uns, dont la France, où les sanctions des autres, dont les Etats-Unis, n’émoussent la motivation de Recep Tayyip Erdogan, le président turc. Pour Adrien Quatennens, député LFI du Nord, invité d'Europe 1 mardi matin, le principal enseignement de cette affaire, c'est quelle "met en cause notre appartenance à l'Otan", dont la Turquie est elle aussi membre.

"L’indépendance, ça n’est pas l’isolement"

La posture n'est pas nouvelle au sein de La France insoumise. Mais l'affaire turque lui offre une nouvelle occasion de dérouler ses arguments. "Cette alliance militaire pensée au moment de la Guerre froide n'a plus de raison d’être aujourd’hui. Nous n’avons pas intérêt à y rester", a d'abord lancé Adrien Quatennens. "La France devrait, y compris pour concourir à la paix à travers le monde, être cette puissance médiatrice qu’elle doit être, retrouver une forme d’indépendance."

Ce faisant, la France ne risque-t-elle pas de se retrouver isolée sur la scène internationale ? "L’indépendance, ça n’est pas l’isolement. C’est la condition pour une diplomatie multipolaire qui permet de faire en sorte que la France, puissance écoutée à travers le monde, joue pleinement son rôle", a répondu Adrien Quatennens. "Aujourd’hui on le voit, à force de se fourvoyer dans ce type d’alliance, la France est devenue quasiment inaudible. C’est un problème."

Europe 1
Par Rémi Duchemin