De sobres retrouvailles entre Jean Castex et Edouard Philippe au Havre

, modifié à
  • A
  • A
Philippe Castex 1:39
Jean Castex et Edouard Philippe se sont retrouvé pour la première fois publiquement depuis la passation. © Sameer Al-DOUMY / AFP
Partagez sur :
Il y avait deux Premiers ministres dans le port du Havre, vendredi. Chacun dans son rôle, Jean Castex et son prédécesseur, l'actuel maire du Havre, Edouard Philippe, se sont retrouvés en public pour la première fois depuis la passation de pouvoir. 
REPORTAGE

Deux Premiers ministres, l'actuel et son prédécesseur, se sont retrouvés sur le port du Havre vendredi. Il s'agissait de la première réunion "publique" de Jean Castex et Edouard Philippe  depuis six mois : s'ils avaient diné ensemble à l’automne à Matignon, à l’abri des caméras, on ne les avait pas vu côte à côte depuis la passation de pouvoir le 3 juillet dernier. Aujourd’hui c'est donc le maire du Havre qui a reçu le locataire de Matignon, en marge d'un Comité interministériel de la mer, dans "le plus bel endroit du monde".

Visite d'un porte conteneurs

Les deux Premiers ministres se retrouvent sur le même bateau, un porte conteneurs gigantesque, le "Jacques Saadé" de la CMA CGM, le plus grand modèle du genre propulsé au gaz naturel liquéfié. Pour l’occasion, Edouard Philippe arbore des boutons de manchette Dark Vador. "N’y voyez aucun message", assure monsieur le maire. Fidèle à lui-même depuis qu’il a quitté Matignon, l'ancien Premier ministre n’est guère bavard pendant la visite. Il l'a peut être plus été pendant l'entretien privé, en tête-à-tête, à l'Hôtel de ville, qui a eu lieu à la mi-journée. La rencontre s'est tout de même "très bien" déroulée selon lui.

Depuis la dernière photo des deux hommes, il y a six mois, La situation a un peu changé. En juillet : Emmanuel Macron remplace Edouard Philippe, visage de la gestion de la crise du Covid, par monsieur déconfinement. Depuis, Jean Castex a du reconfiner le pays une première fois. L’actuel premier ministre rend hommage à l’ancien pour son "sang froid et sa clairvoyance" alors qu'il se prépare peut-être à prendre de nouvelles restrictions. Tandis que pour Edouard Philippe, la problématique est différente : Le Havre, rien que Le Havre.

Europe 1
Par Aurélie Herbemont avec AFP, édité par Guilhem Dedoyard