Le député Pradié (LR) alerte sur la situation des enfants handicapés à l’école

  • A
  • A
Un député demande davantage de moyens pour l'accès des enfants handicapés à l'école.
Un député demande davantage de moyens pour l'accès des enfants handicapés à l'école. © AFP
Partagez sur :
Le député Aurélien Pradié (Les Républicains) demande, dans une interview au JDD, des mesures pour améliorer sensiblement l’accès des enfants handicapés à l’école.
SUR LE JDD

Un tour de France pour tirer la sonnette d’alarme. Le député Aurélien Pradié (Les Républicains) a voyagé pendant plusieurs semaines pour rencontrer des familles d’enfants handicapés et évoquer avec elles les difficultés d’accès à l’école. "Dans chaque département, des centaines d’enfants ne sont pas accompagnés comme ils le devraient. L’Éducation nationale refuse de fournir des chiffres sur le sujet parce qu’elle n’en est pas fière. Quelque 40 000 autistes seraient aujourd’hui sans solution : soit à la maison, soit scolarisés seulement quelques heures par semaine", a déclaré le parlementaire, interrogé dans les colonnes du Journal du dimanche.

"Un manque de moyens criant"

Aurélien Pradié a raconté ses échanges avec des familles d’élèves handicapés. "En Corrèze, j’ai rencontré la famille du petit Ethan, qui est considéré comme "scolarisé" pour seulement trente minutes par semaine. Chaque mardi, ses parents l’amènent à l’école. Il dit bonjour à ses copains et il repart. Des enfants scolarisés entre deux et quatre heures, j’en ai vu partout", a assuré le député.

Aurélien Pradié a également critiqué la politique du gouvernement sur le sujet, qu’il qualifie de "grand bluff". "Le discours du gouvernement sur le "tout inclusif" est un grand bluff. Ma sévérité est à la mesure de la déception des familles face à l’écart entre les déclarations et les actes. Ce que j’ai vu, c’est un manque de moyens criant. On crée 50 Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire) par an quand il en faudrait 250", a dénoncé l’élu. Le député souhaite porter à la rentrée "une nouvelle initiative parlementaire" sur l’inclusion des enfants handicapés à l’école.