La voiture de la secrétaire d'État à l'Écologie flashée à 150 km/h en plein pic de pollution

  • A
  • A
Emmanuelle Wargon s'est engagée à payer l'amende. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :

Le véhicule qui transportait Emmanuelle Wargon sur l'autoroute A1 a été pris en flagrant délit d'excès de vitesse jeudi.

Emmanuelle Wargon était visiblement pressée. La voiture qui transportait la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Écologie a été prise en flagrant délit, jeudi sur l'autoroute A1. Son véhicule, conduit par son chauffeur, a en effet été flashé à 150 km/h, alors que la vitesse autorisée était réduite à 110 km/h en raison d'un pic de pollution, selon les informations de Ouest France.

Wargon paiera l'amende. La secrétaire d'État rentrait à Paris après un déplacement à Cambrai, dans le Nord. Des policiers, présents sur l'A1, ont contrôlé sa vitesse et ont constaté un excès de vitesse de 40 km/h. "C’était indiqué en gros sur tous les panneaux de signalisation et répété en boucle à la radio, sur 107.7. Dans l’absolu, seuls les véhicules des forces de l’ordre et de secours ne sont pas concernés par cette mesure", a raconté un des policiers, interrogé par le quotidien régional.

"On n'était pas au courant du pic de pollution", a assuré le cabinet d'Emmanuelle Wargon, contacté par BMFTV. La secrétaire d'État "va payer l'amende" et "a appelé toute son équipe à la vigilance", a précisé l'un de ses proches.