Immigration en France : «Il faut créer les conditions d’un accueil digne» , prône Adrien Quatennens

Adrien Quatennens 1:31
  • Copié
Solène Delinger , modifié à
Adrien Quatennens était l'invité d'Europe 1 ce jeudi matin. Au micro de Dimitri Pavlenko, le porte-parole Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé sur les questions d'immigration et d'identité, qui ont agité la campagne présidentielle. Le militant de la France insoumise a estimé, contrairement à ce que Marine Le Pen et Eric Zemmour affirment, qu'il n'y avait pas de "vague migratoire" et qu'il fallait "créer les conditions d'un accueil digne".
INTERVIEW

Adrien Quatennens, le porte-parole de Jean-Mélenchon, s'oppose aux discours de Marine Le Pen et Eric Zemmour sur l'immigration. Alors que les deux candidats les plus à droite de l'échiquier politique parlent d'une "vague migratoire", le militant de la France insoumise estime, lui, qu'il faut "créer les conditions d'un accueil digne" des personnes qui se déplacent et s'interroger sur les causes de leur déplacement. 

Ne pas faire de tri

"La contribution des immigrés en France est excédentaire", rappelle Adrien Quatennens au micro de Dimitri Pavlenko sur Europe 1. "Ce qu'ils payent en impôts et en cotisations représente davantage que ce qu'ils coûtent en termes de prise en charge". 

 

Pour Adrien Quatennens, il est évident "d'accueillir dignement les personnes qui se déplacent parce qu'elles n'ont pas d'autre choix que de se déplacer". "Il faut créer les conditions d'un accueil digne des personnes qui sont réfugiées, sans faire de tri. Des femmes et des enfants ukrainiens qui arrivent parce qu'ils sont sous les bombes ont la même valeur que des femmes et enfants afghans". 

La question climatique

Le coordinateur de la campagne de Jean-Luc Mélenchon souligne la nécessité de s'interroger sur les causes du déplacement des populations. S'il n'y a pas de vague migratoire en France aujourd'hui, il faut s'y préparer à cause du réchauffement climatique. "Il y a dans le logiciel de l'extrême droite un impensé constant, un angle mort permanent : les causes des mouvements de population. Ces mouvements ont toujours existé, ils sont vieux comme l'humanité. Ca a fait l'humanité et ça a fait notre pays (...) Et il y a désormais la question climatique. Le dernier rapport du GIEC sur le climat l'explique. Il y aura plus de mouvements de population à cause des effets du réchauffement".

Adrien Quatennens rappelle que "les gens aspirent d'abord à vivre correctement au pays" et déplore que l'extrême droite ait imposé les thèmes de l'identité et de l'immigration dans la campagne. "Des femmes et des hommes qui pourraient se retrouver autour de leurs causes communes, comme l'emploi et le pouvoir d'achat, devraient ne pas le faire pour des raisons de religion, de couleur de peau ou de que sais-je encore... C'est le rôle historique de l'extrême droite".