Greta Thunberg invitée à l’Assemblée nationale : "Elle est la vitrine souriante d’une idéologie antidémocratique"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Julien Aubert, député du Vaucluse, fait partie des députés qui sont opposés à la venue de Greta Thunberg à l'Assemblée nationale.
RÉACTION

Greta Thunberg, l'égérie suédoise de la lutte climatique, est invitée à l'Assemblée Nationale, ce mardi. Quelque 140 députés ont déjà confirmé leur présence pour ce débat, une réunion ouverte durant laquelle Greta Thunberg pourra plaider sa cause et insister sur l'urgence à agir pour freiner le réchauffement climatique.

Mais la visite de la jeune fille est loin de faire l'unanimité, comme chez certains députés Les Républicains pour qui Greta Thunberg n'est pas la bienvenue à l'Assemblée Nationale. Un avis que partage Julien Aubert, député du Vaucluse, qui s'est exprimé au micro d'Europe 1.

"Que penser de la société de Greta Thunbert ?" "La question est : reconnaissons-nous de la crédibilité à une lycéenne de 16 ans, qui a un discours très militant mais qui n’est pas le fruit d’une analyse scientifique, simplement un engagement comme peut en avoir n’importe quel collégien ou lycéen. On fait venir une jeune fille qui, en réalité, est la vitrine souriante d’une idéologie, pour moi, antidémocratique. Que penser de la société de Greta Thunbert, qui est une société où on arrête de prendre l’avion, où on bannit le plastique ? On a jamais posé la question aux Français. Or c’est un vrai débat de fond, qui suppose un débat rationnel, et pas de la communication, en nous proposant une jeune femme qui serait la nouvelle prophétesse qui vient nous annoncer l’apocalypse".

Europe 1
Par Romane Hocquet