"Gilets jaunes" : les députés LREM "prêts" pour la "grande concertation de terrain"

, modifié à
  • A
  • A
Gilles Le Gendre a souhaité aussi souligner une "évolution" dans la manière de gouverner le pays.
Gilles Le Gendre a souhaité aussi souligner une "évolution" dans la manière de gouverner le pays. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Gilles Le Gendre a indiqué mardi que députés de la majorité étaient prêts à répondre "avec enthousiasme" à l'appel d'une "grande concertation de terrain". 

Le patron des députés LREM Gilles Le Gendre a affirmé mardi que son groupe était prêt à répondre "avec enthousiasme" à l'appel à une "grande concertation de terrain" autour du mouvement des "gilets jaunes", évoquant une "évolution" dans la manière de gouverner le pays.

"Le président de la République a été très clair dans son discours sur le fait qu'à l'occasion de cette crise, nous comptions inaugurer une évolution dans la manière dont nous souhaitons gouverner ce pays", a déclaré Gilles Le Gendre lors d'un point presse à l'Assemblée.

Les transformations du pays doivent se faire "dans le cadre de concertations". "Travailler, transformer la France pour les Français, nous l'avons fait et plutôt bien depuis 18 mois. Il nous faut maintenant encore mieux transformer la France avec les Français et cette crise de la fiscalité écologique, du prix du carburant (...) nous donne l'occasion de nous questionner et peut-être de nous remettre en question sur la façon dont nous souhaitons transformer notre pays", a-t-il commenté. Pour le patron des députés LREM, il est évident que désormais "les grandes mutations et transformations du pays", ne doivent plus être portées uniquement "par l'exécutif et la majorité" mais "être construites, conçues et surtout déployées au plus près du terrain dans le cadre de concertations".

Une "nouvelle manière de travailler avec les Français". "Tout intermédiaires qu'ils sont, les corps intermédiaires ne peuvent pas avoir le monopole de la représentation des citoyens. Les citoyens, salariés, consommateurs ont le droit à la parole", a poursuivi Gilles Le Gendre, estimant que l'une "des inspirations positives du mouvement des 'gilets jaunes'" aura été d'avoir rappelé la majorité "à l'ordre sur ce point". "Évidemment, le groupe parlementaire LREM attrape cette idée au vol de manière enthousiaste et va se mettre en ordre de marche dans les jours qui viennent pour répondre à cet appel", a lancé le président du groupe LREM se disant "bien décidé" avec son groupe "à jouer un rôle crucial (...) dans cette nouvelle manière de travailler avec les Français".