"Gaulois réfractaires" : Macron invoque un "trait d'humour"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Emmanuel Macron a invité jeudi à "prendre un peu de distance avec la polémique" concernant ses propos sur les Français comparés à des "Gaulois".

Les propos d'Emmanuel Macron qualifiant les Français de "Gaulois réfractaires au changement" étaient un "trait d'humour", a répliqué jeudi le chef de l'Etat en réponse aux critiques de l'opposition.

"J'aime la France"... "Il faut prendre un peu de distance avec la polémique et les réseaux sociaux", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Helsinki  : "j'aime la France et les Français, n'en déplaise, et je l'aime dans toutes ses composantes. Je les aime ces tribus gauloises, j'aime ce que nous sommes".

... "un pays qui sait se transformer". "On est un pays qui, dans les moments graves de l'Histoire, sait se transformer en profondeur", a également tenu à expliquer Emmanuel Macron, mais "nous ne sommes pas un pays dans la culture est le consensus, les ajustements pas à pas comme beaucoup d'autres, (notamment) les pays Baltes et scandinaves."

Des propos qui ont créé une polémique. Mercredi à Copenhague, le président avait dit devant la communauté française du pays son admiration pour le modèle danois de "flexisécurité", et jugé que les différences culturelles entre Français et Danois ne permettaient pas de le répliquer à l'identique. "Il ne s'agit pas d'être naïf, ce qui est possible est lié à une culture, un peuple marqué par son histoire. Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n'est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement !, avait-il plaisanté.

Ses propos avaient été aussitôt critiqués par les oppositions. "Il est quand même inadmissible d'entendre un président de la République critiquer, caricaturer les Français quand il est à l'étranger", a insisté jeudi matin - avant la conférence de presse d'Emmanuel Macron - le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez, au micro d'Europe 1. "Il l'avait fait en Roumanie, en Grèce il avait qualifié les Français de fainéants, et maintenant devant la reine du Danemark il nous caricature en Gaulois réfractaires", a poursuivi l'ancien ministre LR, fustigeant un président "qui n'est pas dans son rôle, qui n'a pas compris sa fonction quand il se déplace".

"Macron met en avant "le goût de l'ironie" des Français. Une "polémique hors contexte" et éloignée de "l'esprit français", selon le chef de l'Etat, pour qui "il y a une chose qui caractérise la France, le peuple français, c'est son goût de l'intelligence, de l'ironie, de l'humour sur soi-même, et sans doute de la complexité."