Débat des européennes : duel entre Cormand (EELV) et Dupont-Aignan sur l'immigration

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le secrétaire national d'Europe Ecologie-les Verts David Cormand a demandé à l'Europe "d'accueillir les migrants le mieux possible", à l'opposé de la ligne dure prônée par Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), mercredi soir lors du débat Europe 1-CNews.

Quelle Europe face à l'immigration ? David Cormand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), et le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan ont défendu deux lignes opposées, mercredi soir lors du débat des européennes organisé sur Europe 1 et CNews. "Il faut agir sur les causes de l'immigration. Bien sûr qu'il faut accueillir les migrants, et le mieux possible. Ils peuvent être une chance pour le continent européen. Toutes ces personnes ne viennent pas en France parce qu'ils veulent rester pour toujours ou pour les acquis sociaux, mais pour ne pas mourir. La première chose qu'ils veulent faire, une fois que le conflit dans leur pays sera terminé, sera de revenir chez eux", a assuré David Cormand. 

"Je ne doute pas de votre sincérité et de votre générosité. Mais ce type de raisonnement fait, qu'aujourd'hui, des passeurs exploitent la misère humaine. L'Australie a, par exemple, réussi à bloquer les passages. Peut-on envoyer un message clair : non, l'Europe, en tout cas la France, ne peut plus les accueillir. Dans ces conditions, détruisons les passeurs. Il faut être d'une intransigeance absolue, et dire à ces migrants qu'il n'y a pas de place pour eux, sauf quelques cas d'asile exceptionnels. Il faut aussi changer totalement l'aide au développement de l'Afrique", lui a rétorqué Nicolas Dupont-Aignan. 

"L'Europe doit se regarder dans la glace". "L'Europe est aujourd'hui prescriptrice d'un certain nombre de conflits. Au Mozambique, une ville a pour la première fois été rayée de la carte à cause du changement climatique. Quel effet aura le réchauffement climatique sur les migrations, d'après vous ? La première chose à faire, c'est de se regarder dans la glace en tant qu'Européen par rapport au chaos géopolitique", a demandé David Cormand. 

"Quelle identité et quels valeurs veut-on pour l'Europe ? Quand on discute avec les 'gilets jaunes' ou des gens qui subissent des difficultés dans leur vie quotidienne, ce n'est pas vrai que ces sujets (d'immigration) reviennent constamment. On met un coup de projecteur là-dessus", a également estimé le secrétaire national d'EELV.