Comment Brigitte Macron a repéré Jean-Michel Blanquer… sur Europe 1

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Nathalie Schuck, journaliste au "Parisien" et auteure avec Ava Djamshidi d'un livre sur Brigitte Macron, raconte au micro de Sonia Mabrouk comment la Première dame a découvert l'actuel ministre de l'Éducation nationale à la radio.

Elle le clame elle-même : Brigitte Macron n'est pas un simple "pot de fleurs" à l'Élysée. D'après l’enquête des journalistes Ava Djamshidi et Nathalie Schuck, dans un livre intitulé Madame la présidente, la Première dame se mue même parfois en conseillère politique auprès de son mari. Comme cette fois où elle lui a soufflé le nom de Jean-Michel Blanquer, après l'avoir découvert sur Europe 1.

La veille de sa candidature à la présidentielle. C'était le 15 novembre 2016, soit la veille de la déclaration de candidature d'Emmanuel Macron. "Jean-Michel Blanquer, qui à l'époque est totalement inconnu du grand public, vient présenter un livre", L'École de demain, dans le Club de la presse sur Europe 1, raconte Nathalie Schuck au micro de Sonia Mabrouk.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

 

Un "coup de foudre intellectuel". Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’Essec, une école de commerce, y discute de la méthode globale d'apprentissage ou encore des violences scolaires… Brigitte Macron écoute : "Elle a une espèce de coup de foudre intellectuel absolu. Elle décide d'acheter son livre, d'en faire une fiche. Et le soir même, elle dit à son mari : 'Lui, il faut que tu le reçoives, que tu le rencontres". Six mois plus tard, Emmanuel Macron est élu président de la République et Jean-Michel Blanquer nommé ministre de l'Éducation nationale.

Une "guerre de légitimité" à l'Élysée. Mais le rôle de Brigitte Macron dérange certains conseillers du palais. "Il y a une guerre de légitimité" à l'Élysée, assure ainsi la reporter politique. Au point que certains "rêvent qu'elle disparaisse", selon un proche du couple Macron, cité anonymement dans le livre.

Europe 1
Par Thibauld Mathieu