Auditions LFI : "Jean-Luc Mélenchon s’est totalement soumis à l’exercice", selon son avocat

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mathieu Davy, l’avocat de Jean-Luc Mélenchon, a assuré que le leader de la France insoumise a pleinement collaboré avec la police lors de son audition à Nanterre, jeudi.

INTERVIEW

L’audition de Jean-Luc Mélenchon, jeudi à Nanterre, "s’est très bien passée" selon son avocat. "Il respecte la police et la justice, il l’a redit en introduction de l’audition. Tout son comportement, en arrivant et en partant, le démontre. Le comportement de tous les collaborateurs, qui se sont tous soumis intégralement à l’exercice, le montre aussi", a assuré Me Mathieu Davy, interrogé sur Europe 1. "Tout le monde est venu et tout le monde a joué le jeu alors qu’encore une fois ils peuvent ne pas venir, venir et se taire ou faire jouer leur immunité. Monsieur Mélenchon, à trois titres, s’est totalement soumis à l’exercice", a estimé l’avocat.

Jean-Luc Mélenchon a été interrogé jeudi, à Nanterre, dans le cadre des enquêtes sur ses comptes de campagne présidentielle et sur les assistants d'eurodéputés de son parti. Le leader de la France insoumise est au cœur d'une tempête politique après s'être opposé avec virulence aux perquisitions menées mardi chez lui et au siège parisien de LFI dans le cadre de ces procédures.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Il n’y a pas eu de piège d’un côté comme de l’autre." "On a répondu aux questions qui nous ont été posées : pas de fraude, pas de conflit d’intérêt… Les questions nous avaient déjà été posées, et nous y avions déjà répondu depuis longtemps, que ce soit sur les parlementaires européens ou les comptes de campagne", a poursuivi Mathieu Davy.

"L’audition a duré 3h30. On a été très bien reçus. Il n’y a pas eu de piège d’un côté comme de l’autre. Les questions posées, nous les connaissons, et nous y avons répondu le plus franchement possible et de la manière la plus transparente. Nous avons proposé de communiquer certains documents, pour aider à bien comprendre comment travaille un élu, comment fonctionne une équipe avec des attachés parlementaires…", a soutenu l’avocat.