Aquarius : "Une solution d’ambiguïté" selon Guillaume Peltier (LR)

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Guillaume Peltier, vice-président des Républicains interrogé par Sonia Mabrouk, a dénoncé "l’ambiguïté" d’Emmanuel Macron sur la question migratoire.

INTERVIEW

Pour Guillaume Peltier (LR), "le gouvernement n’a pas tenu bon" sur l’Aquarius. "Le gouvernement n’a pas tenu bon, puisque nous sommes dans une solution d’ambiguïté qui est très révélatrice du macronisme : non au bateau, oui aux migrants", a dénoncé le vice-président des Républicains, interrogé mardi soir par Sonia Mabrouk sur Europe 1.

Le gouvernement n’a pas autorisé le navire humanitaire Aquarius à débarquer à Marseille, privilégiant un débarquement à Malte. La France accueillera en revanche 18 des 58 migrants, l’Allemagne et l’Espagne 15 chacune et le Portugal 10.

"Depuis 10 ans, rien n’a été fait." Guillaume Peltier a préconisé de s’attaquer aux "mafias de passeurs" et d’instaurer "un plan Marshall de co-développement avec les pays africains" pour stopper les flux migratoires. "La France, l’Europe et l’Afrique méritent une réponse claire, qui est d’abord d’éradiquer les mafias de passeurs. Ensuite, il faut protéger les plus démunis et les plus faibles en créant des centres d’accueil humanitaires sur les côtes africaines. L’Europe et l’Afrique en ont les moyens", a estimé le député LR.

"Enfin, il faut s’attaquer à la cause de tout cela : la misère dans les pays d’Afrique. L’Europe a une responsabilité historique. Il faut un plan Marshall de co-développement avec les pays africains. Depuis 10 ans, rien n’a été fait", a conclu Guillaume Peltier.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici