Wauquiez : "ne pas instrumentaliser la mort d'Agnès" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Laurent Wauquiez, le ministre de l'Enseignement supérieur, et dont la mère est maire du Chambon-sur-Lignon, a appelé lundi matin sur Europe 1 à éviter toute polémique autour de l'assassinat d'Agnès. "On va avoir besoin de faire toute lumière [sur l'affaire]. Mais il ne faut pas faire de spéculations dans tous les sens", a-t-il prévenu.

"Honorer la mémoire d'Agnès, c'est accepter de se poser les bonnes questions mais pas dans la polémique, dans le respect et la dignité", a ajouté Laurent Wauquiez. "Je ne veux pas que ça aboutisse à une instrumentalisation", a-t-il encore dit. "Je ne voudrais pas qu'avec l'emballement politique et médiatique, chacun y aille de son petit commentaire à la va-vite".

Pour le ministre, ce drame appelle à se poser plusieurs questions. En premier lieu, "la question des criminels sexuels, de ces prédateurs". Laurent Wauquiez a souligné que le suspect était "en apparence bien intégré, il suivait les cours normalement", mais "les pulsions peuvent toujours revenir", a-t-il dit. Pour le ministre, il existe des "règles juridiques qui assurent la protection des mineurs délinquants", mais selon lui elles ne sont plus adaptées car "un certain nombre de jeunes dans notre société sont beaucoup plus violents qu'à l'époque où on a adopté ces règles". Enfin Laurent Wauquiez a demandé qu'on prenne "le temps de comprendre ce qui s'est passé, ne pas instrumentaliser" l'affaire. "Il faut se demander comment assurer une bonne information de tous les acteurs", a conclu le ministre.