Mélenchon : "Marine Le Pen a capitulé" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1 / Le Parisien -Aujourd’hui en France dimanche, Jean-Luc Mélenchon a considéré que le sondage Harris interactive, paru début juin, selon lequel en cas de duel Sarkozy-Le Pen au 2e tour de 2012, 64% des électeurs du Front de Gauche voteraient FN, était une "foutaise", et avait "au moins autant d’utilité que Paul Le Poulpe". "Le gaucho-lepénisme n’existe que dans la bouche des persifleurs", a-t-il ajouté. "Je vois bien qu’il y a une bonne société qui aimerait bien mettre dans le même sac tous les extrêmes", a-t-il affirmé.

Il a mis en avant ses différences avec Marine Le Pen : la patronne du FN "a capitulé", pour cette dernière "en Europe les Français c'est rien ça compte pas alors on ferme les frontières on se replie sur nous", a-t-il martelé. Alors que le Front de gauche, selon son candidat officiel, est "le camp qui ne capitule pas". "L’Europe est à nous, l’euro est à nous", a-t-il poursuivi. "La masse du Front de gauche n’ira pas voter dans le cas de ce match", car "nombreux sont ceux qui pensent que Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, c'est bonnet-blanc et blanc-bonnet".

Mélenchon, FN : "pas dans le même...par Europe1fr