Une charte signée pour améliorer la visibilité des handicapés dans les médias

, modifié à
  • A
  • A
Le ministre de la Culture Franck Riester, le Premier ministre Edouard Philippe, la vice-présidente du CSA Constance Benqué et le président du CSA Roch-Olivier Maistre signent une charte pour la visibilité des personnes en situation de handicap dans les médias.
Le ministre de la Culture Franck Riester, le Premier ministre Edouard Philippe, la vice-présidente du CSA Constance Benqué et le président du CSA Roch-Olivier Maistre signent une charte pour la visibilité des personnes en situation de handicap dans les médias. © Europe 1
Partagez sur :
Une charte a été signée mardi soir au CSA par une large partie des dirigeants de l'audiovisuel français. Ceux-ci s'engagent sur la représentativité des personnes en situation de handicap, mais aussi l'accessibilité des médias. Le président du CSA, Roch-Olivier Maistre, est venu en parler sur Europe 1 dans "Culture-Médias". 

Un Français sur cinq est touché par un handicap. Mais dans les médias, quelle est la place qui leur est consacrée ? Pour répondre à cette question de la représentativité, une charte a été signée mardi au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) par une large partie des dirigeants de l’audiovisuel français, en présence du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de la Culture, Franck Riester.

"Donner une autre image des personnes en situation de handicap"

"Cette charte a pour but de mobiliser de façon volontaire tous les acteurs de l'audiovisuel pour qu'ils s'impliquent", souligne Roch-Olivier Maistre, le président du CSA, dans Culture-Médias, sur Europe 1. "Cette charte doit aussi permettre une meilleure accessibilité au média et donner une autre image des personnes en situation de handicap". De nombreux dirigeants s’étaient déplacés pour s’engager. Parmi eux, Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, Gilles Pélisson, le patron de TF1, Nicolas de Tavernost pour M6, Maxime Saada de Canal+, ou encore Constance Benqué, la vice-présidente d’Europe1.

Un baromètre de la diversité

"Les médias audiovisuels ont des responsabilités de nature sociétale", a tenu à rappeler Roch-Olivier Maistre, qui a souligné pourquoi le régulateur et les médias avaient un rôle à jouer pour aider à favoriser une meilleure exposition des personnes handicapées. 

Les médias sont loin encore de pouvoir se féliciter d’afficher une fidèle représentation des handicapés à l’antenne ou face caméra, mais à en croire le président du CSA, les choses progressent. "Nous faisons tous les ans un baromètre de la diversité qui regarde la façon dont les médias couvrent tous les problèmes de diversité et notamment la place de toutes les personnes en situation de handicap. On a encore une marge de progression et des changements importants à faire, mais la société évolue et les médias aussi", se félicite Roch-Olivier Maistre.

Europe 1
Par Cyril Lacarrière