Sébastien Thoen viré car "il s’affichait avec des personnes qui dénigrent" Canal +

  • A
  • A
2:07
© Winamax
Partagez sur :
L’humoriste Sébastien Thoen a récemment été licencié du service des sports de Canal + (et de la présentation du Journal du Hard), après un sketch parodiant l’Heure des pros, émission de CNews. Sur Europe 1 mercredi, Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes, a assuré que le sketch n’était pas en jeu, mais bien la présence de Julien Cazarre, notamment.

Son éviction, fin novembre, avait fait grand bruit. Après un sketch diffusé sur les réseaux sociaux par Winamax, Sébastien Thoen avait été licencié du groupe Canal +, où il officiait au service des Sports et à la présentation du Journal du Hard. Sa faute : avoir parodié, avec ses anciens camarades d’Action discrète, dont Julien Cazarre, l’émission L’Heure des Pros, sur CNews, propriété de… Canal +. Mais à en croire Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes et des programmes de la chaine cryptée, invité de Culture Médias, sur Europe 1, mercredi, ce n’est pas tant le sketch en lui-même que la présence de l’acolyte de Sébastien Thoen qui a provoqué la sanction.

"Sébastien Thoen ne nous a pas demandé la permission"

"C’est au-delà du sketch. Il faut aller au bout de l'histoire", a expliqué Gérard-Brice Viret. Si Sébastien Thoen a été licencié, c’est "parce qu’il s'est affiché avec des personnes qui dénigrent constamment la direction des sports et le service des sports de Canal+", a-t-il assuré, semblant viser Julien Cazarre sans le nommer. "Le fait de s'afficher avec cette personne, ça veut dire, quelque part, ‘je confirme les propos, je suis d'accord avec ces propos’. Eh bien, nous, on n'accepte pas de dénigrer les équipes de sport, les équipes de Canal+."

Gérard-Brice Viret explique aussi que la direction de Canal + n’a pas été avertie de ce sketch. "Sébastien Thoen ne nous a pas demandé la permission. Je lui aurais déconseillé", a-t-il affirmé. "Il a le droit de travailler pour la marque en question, mais je lui aurais déconseillé puisque cette personne dénigre constamment la direction des sports et qu’en s'affichant avec cette personne, quelque part, il légitimait tous ces dénigrements. Et c'est pour cette raison uniquement et pas pour le sketch" qu’il a été licencié.

Thoen remplacé au Journal du Hard par une présentatrice

Sébastien Thoen parti, il faut lui trouver un remplaçant à la tête du Journal du Hard. Et ce sera une remplaçante. "On n'a pas encore fait complètement notre choix, mais ça sera une femme qui sera à la présentation du Journal du hard", a annoncé Gérard-Brice Viret. Véritable institution, quoique discrète par définition, le Journal du Hard, dont le premier présentateur fut Philippe Vandel, fêtera bientôt ses trente ans. "On aurait préféré le souhaiter avec Sébastien. On les fêtera avec une présentatrice", a conclu le dirigeant de Canal +.