Pour Alexia Laroche-Joubert, Koh-Lanta a été "LE programme du confinement"

  • A
  • A
Partagez sur :
Pendant le confinement, l'émission de téléréalité Koh-Lanta a été particulièrement regardée. Sur Europe 1 vendredi, sa productrice, Alexia Laroche-Joubert est revenue sur ce succès. Profil des candidats et valeurs véhiculées par l'émission : voici ses explications sur cet engouement pour Koh-Lanta, dont la finale a eu lieu vendredi soir.
INTERVIEW

Alors que la finale de la 26e édition de Koh-Lanta a été diffusée vendredi, sa productrice, Alexia Laroche-Joubert, s'est félicitée sur Europe 1 : Koh-Lanta a été "LE programme du confinement". Au micro de Philippe Vandel, Alexia Laroche-Joubert affirme que Koh-Lanta a atteint "des scores (d'audiences ndlr) qui n'avaient pas été vus en télévision depuis très longtemps". "Ça a été considérable et exceptionnel", indique-t-elle. 

Ceux de la finale confirment la tendance : 6,93 millions de personnes ont assisté à la victoire de Naoïl, vendredi soir, contre 3,61 millions la saison précédente

La productrice explique ce succès notamment par "une saison exceptionnelle sur le plan éditorial", notamment grâce à "la rencontre entre des héros et des anonymes". Selon elle, l'esprit de l'émission était aussi en accord avec la réalité du confinement vécue par les téléspectateurs. Elle estime que Koh-Lanta "répondait totalement à la mission d'écoute conjointe et à l'évasion dont le public avait besoin".

"Des personnalités incroyables"

Sur Europe 1, Alexia Laroche-Joubert explique aussi le succès de l'émission par le profil des candidats. "Cette année on a eu des personnalités incroyables", dit-elle, en citant notamment Sam, Ahmad ou encore Joseph. Quelques jours plus tôt, sur Europe 1, la productrice s'était déjà félicitée de ce casting.

"Il y a beaucoup de personnalités au sein de nos aventuriers qui ont déclenché à la fois une attraction et un rejet", avait-elle précisé. Avant de poursuivre : "Ça a déclenché un phénomène d’adhésion autour d’eux et je pense que les gens seront très contents de les entendre parler".

Europe 1
Par Tiffany Fillon