Michel Drucker : "J'ai cru que je n'allais jamais revenir dans le monde des vivants"

, modifié à
  • A
  • A
michel drucker 6:16
Michel Drucker s'était absenté de l'antenne pendant 6 mois à cause d'importants problèmes de santé © Europe 1
Partagez sur :
Michel Drucker fait son grand retour dimanche à 15h10 sur l'antenne de France 2, avec la reprise de son émission "Vivement Dimanche". Le présentateur raconte lundi au micro de Philippe Vandel dans "Culture Médias" les graves problèmes de santé qui l'ont tenu loin de son travail pendant 6 mois. Michel Drucker a cru à la fin de sa carrière.
INTERVIEW

Vivement dimanche! L'émission de France 2, qui n'a jamais aussi bien porté son nom, revient dimanche. Elle avait été remplacée par des best-of pendant 6 mois, suite à d'importants problèmes de santé de Michel Drucker. Le mythique présentateur télé raconte lundi dans Culture Médias les épreuves et les inquiétudes qui ont jalonné sa route ces derniers mois, à la suite d'une lourde opération du cœur fin septembre. Des confidences qu'il raconte également dans un livre qui sortira très prochainement.

"À quelques heures près, on aurait dû amputer"

Michel Drucker explique pour la première fois précisément les nombreux problèmes de santé qui l'ont tenu loin de l'antenne. "J'ai joué de malchance. J'étais déjà très fatigué l'été dernier, où j'avais un problème de thyroïde. J'ai été bien soigné, mais malheureusement, les défenses immunitaires avaient pris un coup", confie-t-il. "Puis, une bactérie s'est échappée d'une dent, probablement après des soins dentaires. Elle a contaminé une partie du cœur et j'ai fait une septicémie."

 

Dès lors, les problèmes de santé s'enchaînent. "J'ai fait une endocardite infectieuse de la valve mitrale, ça a infecté la rate, le rein. Il y avait deux alertes au cerveau, deux petits débuts d'AVC, et surtout, j'avais la jambe droite qui était nécrosée, car la bactérie avait attaqué une artère essentielle de la jambe", liste Michel Drucker. "À quelques heures près, on aurait dû amputer au-dessus du genou."

"J'avais perdu près de 12 kilos"

"Ça a été une succession de catastrophes, j'ai passé pratiquement six mois KO, avec des hauts et des bas", résume Michel Drucker sur Europe 1, avant d'être plus rassurant. "Maintenant, ça va, j'ai remonté la pente. Je me suis accroché. J'avais perdu près de 12 kilos. J'espère que les téléspectateurs ne vont pas me trouver trop changé dimanche !"

Le mythique présentateur de France 2 évoque également "l'isolement, l'épuisement, l'angoisse et l'incertitude" de son séjour dans sa chambre d'hôpital, loin des bouillonnants plateaux de télévision et en pleine pandémie de Covid-19. "J'ai cru que je n'allais jamais revenir, parce que j'avais beaucoup de bas", explique-t-il. 

Maud Fontenoy ou Franck Ferrand pour lui succéder ? 

Jamais revenir à la télévision ? "Jamais revenir dans le monde des vivants", répond Michel Drucker. "J'ai frôlé la catastrophe, comme ont dit les chirurgiens." Avant son opération du cœur, qui a duré plus de huit heures, Michel Drucker avait même préparé sa succession médiatique, soufflant des noms d'héritiers de Vivement Dimanche à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte et à son directeur des programmes Stéphane Sitbon-Gomez, venus lui rendre visite dans sa chambre d'hôpital.

"J'avais pensé à certains chroniqueurs qui sont brillants, que je connais bien et qui me connaissent bien", explique Michel Drucker. "J'avais pensé à Maud Fontenoy, par exemple, parce qu'elle est tout terrain. Maud est formidable. J'avais pensé à Franck Ferrand, à différents copains." Mais Stéphane Sitbon-Gomez, le numéro 2 de France Télévisions refuse cette idée. Il explique à Michel Drucker qu'il est "l'ADN de la maison" et que sa place lui sera gardée tout le temps nécessaire à sa convalescence. 

"Cette élégance a été extrêmement importante pour moi", se souvient le présentateur de Vivement Dimanche. "Savoir que j'allais reprendre mon job a été mon moteur et je n'ai pensé qu'à ça pendant des mois, parce que la télé c'est ma vie". Ce retour tant attendu de Michel Drucker aura lieu ce dimanche.

Europe 1
Par Alexis Patri