Martin Weill : "La société brésilienne se polarise"

  • A
  • A
martin weill 2000
Partagez sur :
Dans "Culture médias", le journaliste de TMC évoque la situation politique au Brésil, alors que sa chaîne a programmé deux émissions spéciales au cœur de l'État d'Amérique du sud.
INTERVIEW

Mardi soir, TMC propose deux émissions sur la situation politique au Brésil : Martin Weill au Brésil et Martin Weill en Amazonie. Le reporter de Quotidien est allé en Amérique du sud faire le bilan de la première année de Jair Bolsonaro, le président brésilien.

"Cela ressemble un peu à ce que l'on peut avoir aux États-Unis"

"Résumer la politique d'un homme n'est pas aisé", souligne Martin Weill mardi dans Culture médias. Le journaliste et son équipe ont ainsi pris le parti d'aller voir "les soutiens et les opposants" au président, les deux côtés du spectre politique brésilien. "Qui sont les plus virulents ? C'est difficile, c'est des deux côtés. C'est une société qui se polarise", indique Martin Weill. "Cela ressemble un peu à ce que l'on peut avoir aux États-Unis avec un dirigeant politique et une politique ferme."

"Les chiffres officiels disent que l'insécurité a baissé, mais..."

Martin Weill est notamment allé voir les policiers à qui Jair Bolsonaro "a donné une sorte de permis de tuer". "Les chiffres officiels disent que l'insécurité a baissé, mais il faut savoir à quel prix cela se fait. Le nombre de fusillades augmente et le nombre de personnes tuées lors d'interaction avec la police augmente : est ce qu'on ne créé par un terreau pour que les affrontements se multiplient ?", se demande le journaliste. Rio de Janeiro, São Paulo, Brasilia... le journaliste et son équipe ont en tout cas parcouru les plus grandes villes du pays pour cet état des lieux.

Europe 1
Par G.P.