"Les Z'amours" célèbrent la Saint-Valentin avec trois émissions, dont une avec des ados

, modifié à
  • A
  • A
Bruno Guillon 5:32
Le jeu télévisé "Les Z'amours" fête la Saint-Valentin sur France 2 avec trois émissions spéciales. © DR
Partagez sur :
Le jeu télévisé "Les Z'amours" fête la Saint-Valentin sur France 2 avec trois émissions spéciales dédiées aux seniors, aux costumes de mariages traditionnels et aux adolescents. Pour la première fois, des jeunes âgés entre 14 et 17 ans ont participé à l'émission et ont répondu aux questions de Bruno Guillon. Il raconte sur Europe 1. 
INTERVIEW

Les Z’amours fêtent la Saint-Valentin. Le jeu télévisé quotidien, qui teste les connaissances des couples, célèbre cette semaine la fête des amoureux avec la diffusion de trois émissions spéciales. Jeudi, vendredi et samedi, trois thématiques seront à l’honneur : des seniors, qui affichent 30 ans de vie commune, des couples mariés vêtus de costumes traditionnels et pour la première fois, des adolescents âgés entre 14 et 17 ans. Le présentateur Bruno Guillon raconte les coulisses de cette émission inédite intitulée "Leur vie amoureuse ne fait que commencer".

"Je me souviens des premières histoires d'amour"

"C’est un truc que je voulais faire depuis longtemps, on a tendance à vieillir un peu trop vite, et je ne veux pas dire que j’ai le syndrome de Peter Pan, mais je me souviens des premières histoires d’amour, à 14-15 ans, de ce petit flirt qu’on a au camping et quand on repart avec ses parents, on se dit que notre cœur est brisé et que c’était l’amour de notre vie. Ce sentiment fort que l’on peut avoir en tant qu’adolescent, je voulais faire quelque chose autour de ça", explique le présentateur.

Pour l'occasion les questions sont restées plus sages. "On essaye de titiller de temps en temps, mais surtout de faire en sorte de ne pas avoir une image en-dessous de la ceinture", résume Bruno Guillon. 

Dès le début du tournage, Bruno Guillon pose la question qui fâche : les jeunes participants ne connaissent pas l'émission. "Cela me fait rire", sourit-il. "Je fais de la radio tous les matins [sur Fun Radio, nldr] avec des auditeurs qui sont assez jeunes, je sais que la télévision n’est pas le média vers lequel ils se penchent en premier. Souvent, ils la découvrent via le net."

Des audiences qui remontent 

Le jeu mythique de France 2, à l'antenne depuis 1995 et diffusé à 11h20, a connu des hauts et des bas ces dernières années. Notamment après l'arrivée de Bruno Guillon, qui a remplacé l'animateur Tex, écarté après une blague sexiste sur la violence conjugale. Aujourd'hui l'audience se porte mieux.

"Le nombre de jeunes téléspectateurs a augmenté depuis que j’en assure la présentation, ce qui est déjà une réussite en soi", souligne le présentateur. "Mes missions étaient que les audiences récupèrent des couleurs et la gente féminine, qui s'était éloignée du programme."

L'animateur radio et télévision assume un style familier. "Je pense être au micro comme je suis dans la vie. Je peux pousser des coups de gueule dans l’émission. Si un candidat parle mal à sa copine, je lui dirais, et ce ne sera pas coupé". Il raconte également de nombreuses anecdotes personnelles durant l'émission. "C'est le style Bruno Guillon", plaisante-t-il.

Europe 1
Par Mathilde Durand