Polémique au Parisien après un édito sur le "dégagisme judiciaire" des politiques

  • A
  • A
Partagez sur :
Les journalistes de la rédaction publient un communiqué dans lequel ils se désolidarisent d'un éditorial publié dans l'édition de mardi du journal. Le texte incriminé est signé du directeur de la rédaction, Jean-Michel Salvator et portait notamment sur la condamnation de Nicolas Sarkozy par le Parquet national financier (PNF).

Vent de colère au Parisien. Certains journalistes dénoncent avec vigueur dans un communiqué l'éditorial publié dans le journal de mardi. Le texte incriminé est signé du directeur de la rédaction, Jean-Michel Salvator. Ce dernier y revient sur les récentes condamnations de responsables politiques, et notamment la condamnation de Nicolas Sarkozy par le Parquet national financier (PNF) à trois ans de prison dont un ferme pour corruption. Jean-Michel Salvator qualifie ces condamnations de "dégagisme judiciaire".

Contraire aux valeurs du journal

Dans le communiqué publié par des journalistes, les signataires se désolidarisent de cet éditorial qui, selon eux, ne correspond pas aux valeurs portées depuis 77 ans par Le Parisien. Cette prise de position de Jean-Michel Salvator rejoint celle de plusieurs personnalités politiques, mais reste inédite de la part d'un journal d'information généraliste.

"Les organisations syndicales (SNJ, SNJ-CGT, SGJ-FO, SNPEP-FO, SGLCE-CGT), la SDJ et le collectif des femmes se désolidarisent de ce texte dont la teneur ne correspond pas aux valeurs portées depuis 77 ans par Le Parisien", peut-on lire dans le communiqué.

Ces organisations, qui représentent une large partie des salariés du Parisien, ont par ailleurs demandé à être reçues par Jean-Michel Salvator.

Europe 1
Par Antoine Genton avec Alexis Patri