Les jeunes privilégient la télévision pour s'informer, selon une étude

50% des jeunes de 16 à 30 ans s'informent via la télévision.
50% des jeunes de 16 à 30 ans s'informent via la télévision. © Pixabay
  • Copié
avec AFP
La télévision reste le canal d'information privilégié des jeunes de 16 à 30 ans, loin devant les médias exclusivement en ligne ou les comptes d'influenceurs sur les réseaux sociaux, selon un sondage Ipsos dévoilé mardi à l'occasion du festival Médias en Seine.

La télévision reste le canal d'information privilégié des jeunes, loin devant les médias exclusivement en ligne ou les comptes d'influenceurs sur les réseaux sociaux, selon un sondage Ipsos dévoilé mardi à l'occasion du festival Médias en Seine. L'enquête se penche sur le rapport des jeunes (16-30 ans) à l'information, l'un des thèmes abordés pendant l'événement organisé par Le Parisien-Les Echos et franceinfo.

50% des jeunes s'informent via les chaînes de télévision...

Contrairement aux idées reçues, 40% des sondés assurent suivre l'actualité "avant tout en utilisant des médias généralistes" sur leur support traditionnel (TV, radio, journaux), et 35% "en discutant" avec leurs proches (familles, amis, collègues, enseignants...). Un peu plus d'un quart (26%) répondent se tourner en priorité vers "les comptes des médias généralistes ou de journaliste sur les réseaux sociaux (TV, radio journaux)", contre 23% pour les applications et sites de ces derniers, 22% pour les médias exclusivement en ligne (Brut, Konbini, Mediapart, Huffington Post...) et 17% pour les influenceurs ou experts sur les réseaux sociaux.

À la question quels sont les médias "que vous utilisez le plus souvent pour vous informer sur l'actualité ?", la moitié (50%) répondent "les chaînes de télévision (TF1, France 2, M6, Arte...) quel que soit le format (télévision, comptes sur les réseaux sociaux, applications)", devant "les chaînes d'information en continu" (30%), "les grands journaux nationaux" (24%) et la radio (22%), "quel que soit le format".

... Mais seuls 39% des sondés disent y faire confiance

Suivent les "comptes d'influenceurs ou d'experts dédiés à l'actualité sur les réseaux sociaux (Hugo Décrypte...)" (22%), les médias exclusivement en ligne (21%), la presse régionale (18%) et la presse spécialisée sur une thématique comme les Échos ou l'Équipe (14%). Ces pratiques ne reflètent pas forcément le niveau de confiance accordé à chaque média : seuls 39% des sondés disent avoir confiance "dans les informations sur l'actualité données" par les chaînes d'infos, contre 44% pour les comptes de type Hugo Décrypte, 59% pour les chaînes traditionnelles ou 61% pour les radios.

Dans l'ensemble, les trois quarts des sondés disent avoir confiance au moins en certains médias et journalistes. Concernant les sujets traités, ils souhaiteraient que soient davantage abordés l'environnement (28%), les sujets sociaux (pouvoir d'achat, inégalités, chômage, 26%), et la santé (20%). Enquête menée en ligne du 10 au 15 novembre auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 16 à 30 ans, selon la méthode des quotas.