Homoparentalité, bégaiement et racisme... Des "parcours de vie" à l'honneur du "Grand Oral"

  • A
  • A
michel field 2:42
Michel Field était invité dans "Culture médias", mardi. © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Le concours d'éloquence, Le Grand Oral, aura lieu ce soir sur France 2. Cette année, l'émission met en avant des personnages aux parcours étonnants. Michel Field, directeur de l’unité culture et spectacle vivant de France Télévisions, a expliqué, mardi, au micro de Philippe Vandel pourquoi l'émission s'attardera autant sur ces "parcours de vie". 
ON DÉCRYPTE

Mardi soir l'émission Le Grand Oral fera son retour sur France 2. Pour l'occasion, Michel Field, directeur de l’unité culture et spectacle vivant de France Télévisions était invité mardi dans Culture médias aux côtés de Bill François, physicien et gagnant de la première édition du Grand Oral, qui a eu lieu l'année dernière. 

>> Retrouvez toutes les émissions de Philippe Vandel en replay et en podcast ici

Plus qu'un concours d'éloquence, Le Grand Oral mettra en avant des "parcours de vie", d'après Michel Field. Après avoir accueilli une jeune femme sourde qui avait ému le public l'année dernière, en 2020, Le Grand Oral fera de nouveau la part belle aux minorités. 

Nicolas, qui est bègue, racontera son parcours semé d'embûches avec humour. "Je me souviens de toutes ces brimades qui ont développé en moi, très jeune, un fort sentiment d'injustice. Inutile de vous raconter toutes mes galères en boîte", peut-on entendre dans un extrait de l'émission diffusée dans Culture médias. "Et le nombre fois où je suis sorti de chez le boulanger avec une maudite baguette car je ne parvenais pas à dire que je voulais une quiche lorraine", ajoute-il, provoquant les rires du public. 

Faire entendre "la population qui n'a jamais la parole"

"On a voulu s'éloigner de la rhétorique pure. C'est vraiment des choses liées au vécu des gens", commente Michel Field, qui précise qu'un ancien détenu viendra raconter son expérience. Dans cette même veine, l'une des candidates expliquera comment son père, qui avait quitté sa mère, lui a révélé plus tard qu'il était homosexuel. Un jeune étudiant immigré venu du Togo et un enfant de onze ans de Mayotte feront également part de leurs histoires, tandis qu'un supporter de foot défendra son rejet de l'homophobie.  

Pour Michel Field, faire intervenir des anonymes permet de mettre en lumière "toute une frange de la population qui n'a jamais la parole". "Pour que cela résonne et que Le Grand Oral corresponde aux missions du service public, l'émission accueille un croisement de thèmes de société importants : la réinsertion sociale des détenus ou encore l'homoparentalité", explique Michel Field. 

Les candidats feront face à un jury composé de six membres. Parmi eux : l'avocat Bertrand Périer, l'ex-avocate reconvertie dans l'humour, Caroline Vigneaux, Éric Dupond-Moretti, l'humoriste Kheiron et enfin la comédienne Isabelle Nanty. Trois épreuves départageront les candidats, qui concourront à la fois en solo, en duo et en trio. Avec, à la clé, un contrat d'édition avec la maison Fayard.   

Europe 1
Par Tiffany Fillon