Euro : comment TF1 va couvrir la compétition

  • A
  • A
Sabrina Delannoy commentera les rencontres avec Julien Brun. 2:37
Sabrina Delannoy commentera les rencontres avec Julien Brun. © Europe 1
Partagez sur :
Invités vendredi de "Culture Médias", sur Europe 1, Julien Brun et Sabrina Delannoy, l'un des deux duos chargé des commentaires des matches sur TF1 avec le tandem Lizarazu-Margotton, détaille le dispositif mis en place par la chaîne pour couvrir l'Euro de football. 
INTERVIEW

Pour ce très attendu Euro de football, les téléspectateurs auront l'embarras du choix. Pas moins de trois chaînes différentes se partagent en effet les droits de diffusion de la prestigieuse compétition. Si beIN Sports pourra diffuser 100% des matches, près de la moitié des rencontres seront retransmises en clair sur TF1 ou sur M6. La première chaîne diffusera ainsi 12 matches, dont celui d'ouverture de vendredi soir opposant la Turquie à l'Italie. Invités de Culture Médias, sur Europe 1, le duo de commentateurs composé de Julien Brun et de l'ancienne joueuse internationale Sabrina Delannoy nous en dit plus sur l'important dispositif mis en place par la chaîne dirigée par Gilles Pélisson. 

En plus du match d'ouverture, TF1 pourra notamment diffuser les matches des Bleus contre la Hongrie et le Portugal en phase de poule, ainsi qu'un huitième de finale et la demi-finale, avec l'équipe de France si elle qualifiée. Julien Brun et Sabrina Delannoy, eux, feront leur entrée en scène le 18 juin pour le match Angleterre-Ecosse, la majorité des rencontres étant commentée par l'emblématique duo Grégoire Margotton-Bixente Lizarazu

Cinq numéros de "Téléfoot"

En plus des matches, TF1 a prévu de nombreux rendez-vous pour couvrir au mieux l'Euro. "Il y aura un magazine animé par Denis Brogniart, qui sera accompagné de consultants de luxe avec Nathalie Iannetta, Youri Djorkaeff et Ludovic Giuly, qui donneront tous les débriefs de chacun des matchs", détaille Sabrina Delannoy. Ancienne de Canal+, Nathalie Ianetta avait été conseillère de François Hollande pour le sport entre 2014 et 2016, avant de rejoindre le groupe TF1 en 2018. Tous les deux anciens internationaux, le champion du monde Youri Djorkaeff et Ludovic Giuly officient aussi depuis plusieurs années sur la première chaîne. 

"On aura aussi cinq Téléfoot très particuliers avec Frédéric Calenge qui animera ces émissions depuis Clairefontaine ou depuis le camp de base des Bleus", poursuit Sabrina Delannoy, qui ajoute que TF1 sera aussi présent "sur le digital", avec "pas mal d'animations et d'émissions, et une quotidienne et des vidéos sur YouTube avec Thomas Mekhiche". Et Julien Brun de compléter : "Il y aura aussi Marine Marck qui interviendra quasiment au quotidien pour donner l'actualité des Bleus." Sur son site, TF1 précise en effet que la journaliste incarnera Le rendez-vous sport en Bleu, "diffusé en quasi quotidienne sur TF1 avec un angle 100% Bleus".

Deux duos de commentateurs

En renfort du duo Margotton-Lizarazu, Julien Brun et Sabrina Delannoy vont donc commenter leur premier match le 18 juin. Et s'ils n'ont jamais encore travaillé ensemble, ils comptent bien être prêts pour le jour J. "Lundi, il y a deux match sur lesquels on va se mettre ensemble pour travailler", assure Julien Brun. "On a deux matchs pour se mettre bien raccord." Et la répartition des rôles est toute trouvée, avec un Julien Brun plutôt dans le commentaire de la rencontre tandis que Sabrina Delannoy, grâce à son expérience d'ancienne joueuse, apportera son expertise. 

Et chacun des deux à sa propre façon de préparer les rencontres. "J'ai une routine. Quelque soit le match, j'ai un tableau Word dans lequel je mets exactement le nom de l'équipe, le palmarès, le stade, beaucoup d'infos sur l'équipe, et pour chacun des joueurs, des stats individuelles, des infos, etc", raconte Julien Brun. Une routine "indispensable" selon lui. Sabrina Delannoy, elle, se concentre plutôt sur "les plans de jeu", pour savoir "dans quels systèmes jouent les équipes, à quel poste joue chaque joueur". "Je regarde des matches pour connaître le profil technique de chaque joueur, quelle stratégie sur les coups de pied arrêtés ils mettent en place, donc c'est plutôt technique et tactique", conclut-elle.

Europe 1
Par Antoine Terrel