Eric Antoine sur son spectacle digital : "L'interaction avec le public est plus forte"

, modifié à
  • A
  • A
eric antoine 5:33
Eric Antoine est l'invité d'Anne Roumanoff © Europe 1
Partagez sur :
Depuis plusieurs semaines, Eric Antoine propose plusieurs soirs par semaine "Connexions", un nouveau spectacle accessible en ligne. Invité de l'émission d'Anne Roumanoff "Ça fait du bien" mardi, le magicien détaille les nombreux avantages inattendus de cette nouvelle manière de s'adresser au public.
INTERVIEW

Malgré la nouvelle saison de La France a un incroyable talentle lancement de Lego Masters et ses visites des hôpitaux, Eric Antoine ressentait le manque de la scène. Malgré la crise sanitaire, il a trouvé, grâce à Internet, le moyen de reprendre son "arnaque monstrueuse" de la magie. Depuis un mois, Eric Antoine se produit sur Zoom avec son spectacle inédit Connexions. Un fonctionnement auquel il trouve de nombreux avantages, comme il le raconte mardi dans Ça fait du bien.

Le principe est simple : Eric Antoine se produit dans un vrai-faux appartement, devant des écrans de spectateurs avec lesquels il peut interagir. Pour 25 euros, un foyer peut avoir accès à 1h15 de spectacle en direct. "Certains spectateurs sont déjà revenus", se réjouit Eric Antoine.

Le digital permet selon lui plus de proximité entre l'artiste et les spectateurs. "Il y a une interaction avec le public qui est plus forte", estime-t-il. "Sur scène, on est dans la lumière, le public est dans le noir, on est en haut, les gens sont en bas… Là c'est très différent."

"On recrée une fête avec le public"

Mais, selon le magicien, son spectacle se distingue aussi du reste des shows digitaux. "Tous les spectateurs sont en interaction avec moi, je rentre vraiment dans chacun de leur foyer", promet-il. "Donc je vois par exemple le vieux papier peint, vous imaginez bien les vannes qui viennent avec".

Avant le spectacle, Eric Antoine demande aussi au public de préparer quelques objets qui lui permettent ces échanges, et de s'habiller selon le thème "Soyez fous". "L'idée est de récréer une fête avec le public", précise Erica Antoine.

Un SAV du spectacle

Après le spectacle Eric Antoine explique recevoir des dizaines de messages sur les réseaux sociaux. Mais il a poussé le principe de l'interactivité encore plus loin. "On envoie une enquête de satisfaction, donc pour la première fois on a un vrai retour de ce que les gens ont pensé", explique-t-il. 

En un mois et plus de trente représentations, Connexions compte déjà plus de 40.000 spectateurs et Eric Antoine est certain que ce spectacle va changer sa manière d'être sur scène dans le futur. 

Europe 1
Par Alexis Patri