Enfin une bonne nouvelle pour la LFP : Mediapro a sorti son portefeuille !

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Après cinq mois d'arriérés, la Ligue de football professionnel (LFP) vient de recevoir une importante somme d'argent de la part du groupe sino-espagnol Mediapro. Ce paiement sur les droits TV du football français n'est que le premier des deux versements de dédommagement, après qu'un accord a été conclu entre les deux parties.

La Ligue de football professionnel (LFP) a (enfin) reçu de l’argent de la part de Mediapro, selon L'Equipe. Un petit miracle après cinq mois sans aucun paiement des droits TV du football français de la part du groupe sino-espagnol. La LFP a reçu cette semaine pas moins de 64 millions d’euros. Il s’agit d'un premier versement. Un second devrait suivre pour atteindre les 100 millions d'euros de dédommagement prévus dans l'accord conclu entre les deux parties.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

En échange de cette somme, la LFP s’engage à ne pas poursuivre Mediapro. La Ligue pourra ainsi récupérer les droits de diffusion du foot qu’elle avait cédés au groupe sino-espagnol. Mais tout reste quand même soumis à la validation du tribunal de Nanterre qui examine aujourd’hui l’accord conclu entre les deux parties.

Inquiétudes des salariés de Mediapro

Si le tribunal donne son feu vert, la LFP pourra alors entamer des négociations pour revendre ces droits. Ce qu'elle fera a priori à Canal+

De son côté, Mediapro devrait poursuivre ses activités de production en France. Mais ses salariés sont inquiets pour leur avenir. Un préavis de grève avait été lancé pour aujourd’hui, mais la direction du groupe a entamé un dialogue hier soir pour rassurer ses équipes. Un geste qui a poussé l’intersyndicale à retirer son appel à la grève.

Europe 1
Par Charles Decant avec Alexis Patri