En s'offrant l'exclusivité de Disney +, Canal + poursuit sa reconquête

  • A
  • A
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
La chaîne cryptée a annoncé dimanche dans "Les Echos" un partenariat exclusif avec la future chaîne de vidéos à la demande du mastodonte américain Disney. Après le rachat des droits de la Ligue des Champions et de la Ligue 1, en plus d’un accord avec Netflix, Canal + se réinstalle comme un géant de la diffusion en France.
DÉCRYPTAGE

Canal + n’en finit plus de faire parler de lui en ce moment. La chaîne cryptée a récemment racheté des droits de diffusion du championnat de France et ceux de la Ligue des champions, après avoir conclu un accord de distribution avec Netflix. Dernier gros coup du groupe présidé par Vincent Bolloré : un partenariat exclusif conclu avec Disney +, la future plateforme de vidéo à la demande du géant américain. L’accord a été annoncé dimanche dans Les Echos, et il réinstalle un peu plus Canal + comme un acteur incontournable de la diffusion de contenus en France. Récit d’une reconquête en trois actes.

Acte 1 : un partenariat avec Netflix

La rumeur bruissait depuis plusieurs jours quand elle est finalement devenue une information officielle. Le 16 octobre, Canal + annonçait que Netflix serait désormais proposée dans ces offres. Une petite révolution pour la chaîne cryptée, qui avait abandonné un peu plus tôt sa plateforme de vidéos à la demande, CanalPlay. En s’associant au leader mondial du marché, le groupe Canal + changeait donc complètent de stratégie. Et entamait sa reconquête.

Acte 2, une offensive sur les droits du foot

Placée en très grande difficulté ces dernières années face aux offensives de BeIN Sports d’abord, de RMC Sport ensuite, de Mediapro enfin, Canal + a récemment pris une éclatante revanche ces dernières semaines sur le marché très sensibles des droits de diffusion des compétitions de football.

 

>> Retrouvez toutes les émissions de Philippe Vandel en replay et en podcast ici

 

Fin novembre, la chaîne cryptée remportait ainsi, avec BeIN Sports, l’appel d’offres pour la diffusion de la Ligue des Champions pour la période 2021-2024. Les matches de la prestigieuse compétition n’étaient plus diffusés par Canal + depuis 2018. Début décembre, nouveau coup de tonnerre, avec l’annonce d’un rachat des droits de la Ligue 1 de BeInSports par Canal + pour la période 2020-2024. Un accord à 330 millions d’euros annuels qui permettra à la chaîne de Vincent Bolloré de diffuser deux matches par journée de championnat, dont 28 des 38 meilleures affiches.

Acte 3 : un accord exclusif avec Canal +

Canal + conclut donc l’année 2019 en beauté avec cet accord exclusif signé avec Disney +. Un partenariat qui permettra d’abord aux abonnés Canal+ d’accéder à ce nouveau service de vidéos à la demande via les bouquets Canal+ ou la plateforme MyCanal.

En outre, tous les opérateurs qui voudront pouvoir proposer Disney+ devront négocier avec Canal+. Free, Orange, Bouygues, SFR devront donc se mettre d’accord avec le président du directoire du Groupe CanalPlus Maxime Saada, qui sera forcément dans une position de force.

Enfin, troisième aspect très important de cet accord : il permettra à Canal+ de diffuser en première exclusivité tous les films de l’univers Disney seulement 8 mois après leur sortie en salles. A titre d’exemple, le nouveau Star Wars qui sort ce mercredi sera disponible sur Canal dès le mois d’août prochain.

Quand, et à quel prix ? Reste tout de même à savoir quand sera disponible ce nouveau service, et à quel prix. Pour l’heure, le flou persiste. Si la date du 31 mars avait été annoncée par le compte Twitter français de Disney+, son patron laisse planer le doute sur le véritable jour de lancement.

Quant au prix, cette fois c’est Maxime Saada qui préfère ne pas trop s’avancer. Est-ce que le bouquet Ciné Séries… qui intègre aujourd’hui notamment OCS, Netflix et donc probablement bientôt Disney+, restera au prix actuel, soit 15 euros par mois actuellement ou 30 euros hors promotion. Il n’est pas impossible que Canal + ait la tentation de faire grimper l’addition… 

Précision utile, tout de même : les personnes qui seraient uniquement intéressées par Disney+ pourront y souscrire directement sur Internet. Aux Etats-Unis, le prix est fixé à 6 dollars 99 (6,30 euros).

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, avec Rémi Duchemin