Droits télé de la Ligue 1 : "On dirait que beIN Sports jette l’éponge"

  • A
  • A
Partagez sur :
Canal+ a annoncé lundi un accord pour racheter à beIN Sports des droits télé de la Ligue 1 pour la période 2020-2024. Pour Pierre Maes, spécialiste du business du sport, le groupe qatari semble avoir abandonné la partie, au profit de la chaîne cryptée. 
ANALYSE

Canal+ a provoqué un séisme sur la planète foot. La chaîne cryptée a annoncé lundi avoir racheté à beIN Sports une partie des droits télé de la Ligue 1 pour la période 2020-2024. "Il s’agit d’un accord majeur. Canal+ fait un 'double strike', alors qu’on dirait que beIN jette l’éponge", analyse Pierre Maes, spécialiste du business du sport, interrogé mardi matin dans l’émission Culture médias.

"Après avoir perdu énormément d’argent en France, on dirait que beIN ne croit plus trop à ce business. Est-ce qu’il s’agit d’une stratégie qui concerne tout le groupe ? On dirait que c’est le cas", estime l’auteur du livre Le business des droits TV du foot. Dans le détail, ces droits vont permettre à Canal+ de diffuser deux matches par journée de L1, dont 28 des 38 meilleures affiches de chaque saison, dès la prochaine saison (2020-2021).

"Mediapro se retrouve isolé"

La majorité des droits de la Ligue 1, dont les dix meilleures rencontres, ont été acquis par Mediapro, qui avait effectué une entrée fracassante sur le marché français (au prix de 800 millions d’euros par saison). Mais depuis ce gros coup, le groupe espagnol tarde à préciser les contours de son projet.

"Mediapro se retrouve isolé. On verra s’ils peuvent répondre aux questions des clubs qui les voient ce jeudi. Les clubs attendaient l’issue de l’appel d’offres sur les droits télé de la Ligue des champions pour être rassurés (remporté par Canal+ et beIN Sports). Les clubs auront beaucoup de questions à poser à Mediapro", assure Pierre Maes.