"District Z" : Arthur victime d'une campagne de dénigrement organisée ?

, modifié à
  • A
  • A
Arthur, producteur de l'émission, envisage de saisir la justice
Arthur, producteur de l'émission, envisage de saisir la justice © Europe 1 / TF1
Partagez sur :
Arthur, producteur de la nouvelle émission de TF1 "District Z", envisage de saisir la justice. Beaucoup d'internautes ont pointé, parfois violemment, les similarités entre son émission et "Koh Lanta" et "Fort Boyard". Mais certains des comptes Twitter utilisés pour attaquer Arthur et son émission posent question.

Arthur ne va pas se laisser faire. L’animateur télé envisage de saisir la justice, après qu'une polémique monte depuis le lancement le 11 décembre sur TF1 de l'émission District Z, dont il est le producteur. L'émission a été violemment critiquée sur les réseaux sociaux, et Arthur s’estime victime d’une campagne de dénigrement organisée.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

La nouvelle émission de TF1 a en effet créé le débat, notamment sur Twitter. Les téléspectateurs ont pointé, parfois violemment, les ressemblances entre District Z et d'autres émissions d'aventures comme Fort Boyard et Koh Lanta, toutes deux produites par ALP Production.

De faux comptes Twitter ?

En réponse à ces attaques, Arthur a commandé une étude à une agence de communication de crise, qui a fait une trouvaille étonnante, selon Le Parisien. Près de 400 faux comptes Twitter, certains sans abonnés ou sans autres tweets, se seraient mis à publier des messages négatifs contre l'émission, mais aussi à "liker" d’autres critiques sur District Z, afin de les rendre plus virales et donc plus visibles.

 

Or, ces 400 comptes auraient un point commun : ils soutiendraient régulièrement les émissions Koh-Lanta, La Carte aux trésors ou Fort Boyard... toutes produites par ALP. S'agirait-il d'une attaque de cours d'école entre producteurs, à l'heure du numérique ? La société de production des émissions concurrentes n'a pas souhaité faire de commentaire.

Europe 1
Par Charles Decant