Comment Sébastien Valiela a photographié François Hollande sortant de chez Julie Gayet

  • A
  • A
Partagez sur :
Le photographe Sébastien Valiela publie "(Sans) filtre", un livre de photographies. Invité de "Culture Médias", celui qu'on surnomme aussi "le paparazzi aux 300 scoops" raconte les coulisses de l'une de ses plus célèbres photos : celle de François Hollande, casque de scooter sur la tête, sortant de chez Julie Gayet.
INTERVIEW

10 janvier 2014. Le magazine Closer dévoile la relation amoureuse entre le président François Hollande et la productrice et comédienne Julie Gayet, grâce à des clichés du photographe Sébastien Valiela. Le "paparazzi aux 300 scoops" raconte dans Culture Médias comment, aux termes d'une année d'enquête, il a réussi à déjouer la protection des services de la sécurité présidentielle. 

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Selon Sébastien Valiela, il a d'abord bénéficié du fait que le service de sécurité de François Hollande était allégé. "Je pense que François Hollande n'avait pas trop confiance et qu'il ne voulait avoir avec lui que quelques officiers en qui il pouvait vraiment croire", estime le photographe. "Mais c'était une erreur de sa part".

Le Bristol complice malgré lui

Le paparazzi a également fait preuve de ruse, repérant que l'hôtel de luxe du Bristol gare ses voitures, toutes du même modèle, au coin d'une rue toute proche du domicile de Julie Gayet. "On a loué exactement le même véhicule, qu'on a garé devant les autres pour avoir une vue sur la rue où vivait Julie Gayet", explique-t-il. "On s'était fait exactement le même panneau 'Bristol' que les autres véhicules, qu'on a plastifié et placé sur le tableau de bord. On passait assez inaperçu."

Le jour de la photo devenue célèbre, François Hollande n'est accompagné que de deux gardes du corps. "Ce qui est très, très léger quand on connaît la sécurité d'un président", analyse Sébastien Valiela. "Ce qui nous a permis à deux-trois photographes de se mettre dans des axes différents. On voyait tout ce qui se passait."

Les clichés sont ensuite vendus à Closer, avec les suites que l'on sait. C'est aussi Sébastien Valiela, il avait alors 20 ans, qui a photographié pour la première fois le président François Mitterrand en compagnie de sa fille Mazarine Pingeot. Il est aujourd'hui l'un des photographes officiels du couple Macron.

Europe 1
Par Alexis Patri