Comment LCI raconte l'économie aux Français avec "Le Perri scope"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Pascal Perri anime tous les jours, de 16h à 17h, "Le Perri scope" sur LCI, une émission qui ambitionne de décrypter l'économie pour le grand public. Invité de "Culture Médias" mardi, le présentateur explique comment son émission mêle une science qui rebute les Français à "une vraie volonté d'enthousiasme".
INTERVIEW

Peut-on intéresser les téléspectateurs à l'économie les après-midis de semaine ? C'est en tout cas l'ambition de l'émission de LCI Le Perri scope, dont les audiences sont en hausse, présentée du lundi au vendredi de 16h à 17h pas Pascal Perri. Le journaliste et chef d'entreprise raconte sa recette mardi dans l'émission Culture Médias. "L'idée de départ, c'est un rendez-vous économique autour de l'actualité économique, sociale, fiscale, environnementale, transport... tout ce qui est l'économie à hauteur d'hommes", explique-t-il.

Car avec son émission, Pascal Perri ne s'adresse pas - ou pas uniquement - aux économistes. Il veut faire comprendre les enjeux économiques à tous les Français. "Le Perri scope, c'est des invités, du décryptage, avec une vraie volonté de pédagogie", explique-t-il. "J'oserais ajouter qu'il y a une vraie volonté d'enthousiasme, parce que l'économie n'est pas la science la plus naturelle pour les Français."

Se distinguer de la concurrence

Pascal Perri, qui ne cache pas ses convictions libérales, veut faire la part des choses entre les éléments factuels et ce qui tient de son avis personnel. Et donne la place à tous les courants de pensée économique. "Les controverses sont cordiales. Il y a un frottement des idées, c'est bien de s'expliquer", avance-t-il. "Mais il n'y a pas de foire d'empoigne sur Perri Scope".

Un élément qui tendrait donc à distinguer sa chaîne et son émission de sa principale concurrente. "L'offre de CNews est très orientée, vers le patriotisme et le nationalisme. Je n'oriente pas ma proposition sur celle des autres" promet le présentateur.

Les audiences de son émission sont en tout cas en hausse depuis la rentrée. "C'était un pari d'intéresser les Français à l'économie à 16h", se réjouit Pascal Perri.

Europe 1
Par Alexis Patri