BBC : Six présentateurs stars diminuent leur salaire pour promouvoir l'égalité salariale

, modifié à
  • A
  • A
© NICOLAS ASFOURI / AFP
Partagez sur :
Six présentateurs stars de la BBC ont accepté de baisser leur salaire au nom de l'égalité salariale. La situation est prise au sérieux par le parlement britannique.

C'est un geste fort de la part de six journalistes et présentateurs de la BBC. Ces six hommes ont accepté de baisser leur salaire par solidarité avec leurs homologues féminines. "Nous sommes très reconnaissants envers Huw Edwards, Nicky Campbell, John Humphrys, Jon Sopel, Nick Robinson, et Jeremy Vine, qui ont accepté de voir leurs rémunérations réduites", a déclaré un porte-parole de la BBC. Tout en précisant que les détails de ces changements "doivent encore être discutés" avec les six journalistes concernés.

Entre 228.000 et 858.000 euros. Mais que l'on se rassure, ces six journalistes ne se retrouvent pas sans-le-sou, loin de là : leurs gains annuels se situent dans une fourchette située entre 228.000 et 858.000 euros. D'après les chiffres dévoilés par la BBC, le présentateur le mieux payé du groupe est Chris Evans, avec environ 2,6 millions d'euros, alors que la présentatrice la plus richement rémunérée, Claudia Winkleman, gagne environ 570.000 euros. Soit 4,5 fois moins...

" "Je ne suis pas intéressé par plus d'argent, je suis intéressé par l'équité" "

59,4% de rémunération en moins. La BBC fait l'objet de nombreuses critiques depuis qu'elle a été obligée de révéler les montants des salaires de ses employés et par la même occasion, les différences entre la rémunération des hommes et des femmes pour un poste équivalent. Mais c'est la rédactrice en chef de la BBC en Chine, Carrie Gracie, qui a mis le feu aux poudres début janvier en quittant son poste. Elle s'est en effet rendue compte que les deux autres journalistes qui tiennent des postes similaires au sien sont payés entre 230.000 et 286.000 euros par an, alors que sa rémunération est inférieure à 170.000 euros, soit 59,4% de moins ! Bien que son employeur lui a fait une offre pour remédier à cette situation, Carrie Cracie ne l'a pas accepté : "je ne suis pas intéressée par plus d'argent, je suis intéressée par l'équité" a-t-elle déclaré. Mis à mal par cette situation, la BBC a demandé à ses journalistes stars d'accepter une baisse de salaire. 

Le manque d'argent. Mais l'affaire va désormais plus loin et est prise au sérieux par les instances : les dirigeants du service public britannique vont être entendus par une commission parlementaire. De son côté, le PDG de la BBC, Tony Hall s'est engagé à combler les écarts de salaire d'ici à 2020, tout en admettant que son groupe devait "être un modèle" en la matière. Quant à savoir pourquoi l'arbitrage des salaires se fait par le bas, le groupe a simplement évoquer un "manque d'argent". 

Europe 1
Par Ugo Pascolo