Anne Holmes, directrice de la fiction de France Télévisions : "Nous sommes là pour susciter le débat"

, modifié à
  • A
  • A
5:37
© Europe1
Partagez sur :
Anne Holmes, directrice de la fiction de France Télévisions, est venue évoquer mardi matin, au micro de Philippe Vandel, sur Europe 1, le succès des séries "Capitaine Marleau" ou encore "Les Rivières pourpres".
INTERVIEW

Les fictions de France Télévisions se portent bien. Des séries comme Capitaine Marleau ou Les Rivières pourpres s'offrent même parfois le luxe de battre les programmes phares d'autres chaînes, comme Danse avec les stars, diffusé le samedi soir sur TF1.

"Les audiences vont très, très bien. On ne va pas encore revenir sur Capitaine Marleau et ses 7 millions de téléspectateurs mardi dernier mais nous étions évidemment très contents", a commenté Anne Holmes, la direction de la fiction de France Télévisions, qui était l"invitée de Philippe Vandel, mardi matin, dans Culture médias, sur Europe 1.

Le prochain épisode de Capitaine Marleau, diffusé mardi soir, compte deux personnalités dans son casting. Kad Merad et André Manoukian apparaîtront à l'écran aux côtés de Corinne Masiero. "Il y a aussi un autre épisode dont le tournage débute en ce moment-même en Guadeloupe, avec Virginie Ledoyen", s'enthousiasme la directrice de la fiction.

"Je pense que nous avons besoin de décrypter notre société"

Le changement de ton sera net mercredi soir, puisque France Télévisions proposera un téléfilm intitulé État d'urgence, qui sera suivi d'un débat. Malgré les sujets abordés, parfois difficiles, les audiences ne faiblissent pas. "Je pense que nous avons besoin de décrypter notre société", relève Anne Holmes. "Nous avions commencé avec La Consolation et Flavie Flament qui revenait sur les abus qu'elle a subis, mais nous avons aussi traité des sujets comme la grossophobie, les dénis de grossesse ou l'inceste".

"Ces fictions sont portées par des comédiens très forts et sont suivies d'un débat pour décrypter le monde", raconte Anne Holmes. "Nous sommes là pour susciter le débat." Une prochaine fiction, diffusée le 19 novembre prochain, traitera ainsi du droit de l'enfant.

Europe 1
Par Maxime Dewilder