Yémen : des séparatistes s'emparent du siège du gouvernement à Aden

  • A
  • A
Photo d'illustration. © AHMAD AL-BASHA / AFP
Partagez sur :

Dans une déclaration, le Premier ministre du Yémen, Ahmed ben Dagher, a dénoncé un "coup de force" des forces séparatistes.

Des forces séparatistes se sont emparées dimanche du siège transitoire du gouvernement yéménite dans la ville méridionale d'Aden, la deuxième du pays, après des affrontements meurtriers avec l'armée loyaliste, selon des sources sécuritaires. Ces combats ont fait au moins six morts et des dizaines de blessés, d'après les mêmes sources.

"Un coup de force". Dans une déclaration, le Premier ministre du Yémen, Ahmed ben Dagher, a dénoncé un "coup de force" séparatiste et demandé à la coalition sous commandement saoudien, présente dans la ville, d'intervenir pour éviter le chaos. Le Sud Yémen était un Etat indépendant avant sa fusion avec le Nord en 1990. Des affrontements à l'arme lourde se poursuivaient dans l'après-midi dans plusieurs quartiers de la ville portuaire d'Aden où les écoles et les magasins avaient fermé dès les premières heures de la matinée, selon des habitants.

Des civils parmi les victimes. Les incidents ont éclaté lorsque des unités de l'armée loyale au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont tenté d'empêcher des manifestants séparatistes d'entrer dans la ville pour exiger le départ du gouvernement, selon des sources sécuritaires. Des affrontements ont opposé des militaires gouvernementaux à des forces de sécurité favorables au mouvement séparatiste du sud, ont ajouté ces sources. Des civils figurent parmi les victimes, ont précisé des sources médicales.